Référence :004055

CALLIGRAMMES. Poèmes de la paix et de la guerre (1913-1916). Ondes - Étendards - Case d'Armons - Lueurs des titres - Obus couleur de lune - La Tête étoilée. Avec un portrait de l'auteur par Pablo Picasso gravé sur bois par R. Jaudon.

APOLLINAIRE (Guillaume).

1918 Paris, Mercure de France, 1918. In-8 (149 X 230) demi-maroquin bordeaux, dos lisse orné de deux caissons dorés, l'un contenant l'auteur et le titre dorés, l'autre décoré en long de filets perlés, fers dorés et à froid, tête dorée, plats et dos de la couverture conservés (reliure de l'époque) ; 205 pages, (1) page d'achevé d'imprimer. Traces de frottements au mors supérieur, infime manque à la coiffe supérieure, papier jauni.

ÉDITION ORIGINALE avec le bon achevé d'imprimer à la date du «15 avril 1918 ». En frontispice, un portrait de l'auteur par PICASSO, gravé sur bois par R. Jaudon. Il représente le poète en buste, de profil, avec le sommet de la tête enserré dans un bandage. La plupart de ces poèmes ont été écrits pendant la guerre 1914-1918. À côté des "Poèmes de guerre" qui constituent une des parts les plus belles de l'oeuvre d'Apollinaire, et des "Calligrammes" qui le montrent dans son aspect de novateur infatigable, on trouve aussi dans ce volume quelques "Poèmes-conversations" faits de phrases de conversation banales mises bout à bout, chargées d'une singulière vertu poétique. Cette oeuvre qu'Apollinaire situait au-delà de toute sa production, est dédiée à René Dalize, pseudonyme de René Dupuy, son camarade de classe au collège Saint-Charles à Monaco, co-fondateur de la revue "Les Soirées de Paris", qui fut tué sur le front en 1917, au Chemin des Dames.Exemplaire comportant un ENVOI AUTOGRAPHE SIGNÉ de Guillaume APOLLINAIRE sur le premier feuillet : « A madame Dupuy / Hommage respectueux / Guillaume Apollinaire ». Le patron de presse et homme politique français Paul DUPUY (1878-1927) rencontra Miss Helen Browne à New-York, lors d'un séjour qui devait lui permettre d'étudier l'impression des journaux aux États-Unis ; il l'épousa le 9 juillet 1908. A la mort de son mari en 1927, Hélène Dupuy se retrouva en charge du "Petit Parisien", l'un des journaux les plus importants et les plus puissants de la Troisième République, et prendra la direction du quotidien "L'Excelsior", racheté par son mari en 1917, et dans lequel Apollinaire fit paraître ses premiers articles. (Talvart, I, page 80-81, n°15A). SÉDUISANT EXEMPLAIRE, dans une reliure attribuable à Bellevallée, de ce titre toujours précieux avec envoi autographe signé de l'auteur. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

6,500.00 €