[CAMBON (François-Tristan de)].

MÉMOIRE ET PIÈCES JUSTIFICATIVES, pour M. l'Évêque de MIREPOIX. Contre le Syndic du Chapitre de son Église Cathédrale.

1785 Toulouse, Imprimerie de Joseph Dalles, 1785. Deux parties in-quarto (222 X 277) broché, couverture papier imprimé, dos muet ; 322 et 222 pages. Boîte-écrin demi-basane fauve marbrée, dos lisse orné de chainette et filets dorés en place des nerfs, compartiments ornés aux petits fers, larges dentelles en queue et tête, pièce de titre grenat (pastiche moderne). Couverture et dos encollés, exemplaire soigneusement rebroché. Manque de papier en tête du dos et aux angles du premier plat. Ex-libris manuscrit en tête du premier plat : «M. le m[arqu]is de Portes, sénéchal ».

UNIQUE ÉDITION, RARE, de cet ouvrage qui relate la contestation qui s'est élevée en 1776, entre l'évêque de Mirepoix et son chapitre, touchant les réparations de l'église cathédrale. Portée d'abord au parlement de Toulouse, elle fut évoquée au parlement d'Aix, pour cause de parenté. L'ouvrage est divisé en deux parties : la première est consacrée à la discussion des procédés respectifs qui sont liés avec le fait du procès, la seconde est consacrée à la discussion des moyens employés par le syndic. EXEMPLAIRE du marquis Jean-Joseph-François-Thomas de PORTES, ancien sénéchal, gouverneur de Toulouse, avec ex-libris manuscrit à l'encre brune en tête du premier plat. AGRÉABLE EXEMPLAIRE broché, conservé dans une belle boîte écrin moderne, dont le dos en cuir est un pastiche très réussi de reliure XVIIIe. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

PATERSON (William) - TENCH (Watkin).

VOYAGES DANS LE PAYS DES HOTTENTOTS, à la Caffrerie, à la Baye Botanique, et dans la Nouvelle Hollande. [Relié à la suite]. VOYAGE A LA BAIE BOTANIQUE ; avec une description du nouveau Pays de Galles méridional, de ses habitants, de ses productions, etc. et quelques détails relatifs à M. de La Pérouse, pendant son séjour à la Baie Botanique. A laquelle on a ajouté le récit historique de la Nouvelle Hollande, et des différens voyages qui y ont été faits par les Européens.

1790 A Paris, Chez Letellier, 1789-1790. Deux ouvrages reliés en un volume in-8 (131 X 200) basane fauve, double filet doré en place des nerfs, pièce de titre maroquin ocre, tranches mouchetées en rouge (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, titre, (1) f. d'avis préliminaire, 213 pages ; (1) f. blanc, VIII pages (dont faux-titre et titre), 266 pages, (1) f. blanc. Cernes de mouillures claires à certains feuillets, plus marqués aux premiers feuillets du volume. Manque de papier à l'angle inférieur des feuillets 153/154 et 169/170 de l'ouvrage de Tench, avec perte d'une lettre ("e" final de "espac[e]") au second feuillet. Quelques rares rousseurs. Minimes restaurations à la reliure.

EDITION ORIGINALE de la traduction française, RARE. Le premier ouvrage est la traduction anglaise par Jean-Henri Castéra de la "Relation de quatre voyages dans le pays des Hottentots et dans la Caffrerie, pendant les années 1777, 1778 et 1779" du botaniste et colonel britannique William PATERSON (1755-1810). Elle contient d'intéressantes descriptions de la flore et de la faune, ainsi que les us et coutumes des Boers, Hottentots et Bushmen qui habitent les zones côtières de l'AFRIQUE DU SUD. « Ces Voyages, écrits par de vrais et courageux voyageurs, nous apprennent des faits ignorés, et nous décrivent des pays où personne n'avait encore pénétré. » (Avis préliminaire). Les pages 200 à 213 sont occupées par un intéressant Appendice sur les poisons animaux et végétaux des régions du continent noir que visita l'auteur : serpents principalement, mais également scorpions et plantes meurtrières. Paterson nous conte à cette occasion, au sujet des méfaits des serpents dans l'Hindoustan, quelques anecdotes dignes du "Kim" de Kipling. Le second ouvrage comprend, en plus de la relation du voyage de Watkin TENCH (1758-1833) à Botany Bay, un aperçu de la découverte de l'Australie et un extrait du voyage de La Pérouse dans cette région. C'est un des PREMIERS RECITS imprimés sur la COLONISATION DE L'AUSTRALIE. Watkin TENCH embarqua en 1787 à bord du navire la "Charlotte" qui transportait des prisonniers pour Botany Bay. Arrivé à destination le 20 janvier 1788, il passa une grande partie de son temps libre à explorer la région. Son récit fut publié pour la première fois en anglais en 1789. (CHADENAT, 4408, pour l'ouvrage de Tench - GAY, 3111, pour l'ouvrage de Paterson - PLESCH, 357-358, pour l'édition anglaise de 1789 de l'ouvrage de Paterson). PLAISANT EXEMPLAIRE, en pleine reliure d'époque. PLEASANT COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

MYDORGE (Claude).

EXAMEN DU LIVRE DES RECREATIONS MATHEMATIQUES et de ses problèmes en Geometrie, Mechanique, Optique, & Catoptrique. Où sont aussi discutées & restablies plusieurs experiences Physiques y proposées.

1638 A Paris, Chez Rolet Boutonne, 1638. Quatre parties en un volume in-12 (107 X 163) vélin rigide à coutures apparentes, titre calligraphié à l'encre noire en tête du dos (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, titre, (7) ff., 280 pages, 63 pages (dont titre), (1) page blanche, titre, (1) f. « Au lecteur », 67-106 pages, (5) ff. de table, (1) f. blanc, 39 pages (dont titre), (1) page blanche, (1) f. blanc. Tache brune sur le premier plat.

SECONDE ÉDITION, en fait remise en vente de l'édition originale parue en 1630 chez Anthoine Robinot, avec un nouveau titre à la date de 1638. Elle est illustrée de 79 FIGURES sur bois, quelques-unes géométriques, la plupart narratives, certaines à caractère nettement emblématique. Cet ouvrage est un commentaire des "Récréations mathématiques" publiées à Pont-à-Mousson en 1624 sous le pseudonyme de H. Van Etten [Jean Leurechon]. La troisième partie est entièrement nouvelle et contient «a collection of many pleasant and recreative inventions of fireworks including the manner of making all kinds of rockets, single and double, with their composition all represented by figures » (Philip). La quatrième partie contient les Notes de Denis HENRION. Claude MYDORGE (1585-1647), qui était l'ami de Descartes et l'aidait à fabriquer des instruments d'optique, enrichit de ses remarques le traité de Jean Leurechon (1591-1670), l'un des premiers en langue française. Les récréations sont présentées sous forme de problème dont l'énoncé doit exciter la curiosité du lecteur : "Représenter en une chambre close tout ce qui se passe par dehors", par exemple. « A friend of Descartes and an eminent geometer, Mydorge was also well versed in optics. He possessed a lively curiosity and was open to all the new ideas of his age. Like Fermat, he belonged to that elite group of seventeenth-century scientists who pursued science as amateurs but nevertheless made contributions of the greatest importance to one or more fields of knowledge » (Biographical dictionary of mathematicians, T. III, pages 1770-71). Ex-dono manuscrit à l'encre noire en queue de la page de titre : « A Jacques Fleury et a ses amis ». ("Biographical dictionary of mathematicians", III, 1770-71 - THORNDYKE, "Magic and experimental Science", VII, 593 - DE BACKER et SOMMERVOGEL, IV, 1757 - PHILIP, "Fireworks Books", M 210-1). BEL EXEMPLAIRE dans sa reliure en vélin d'origine. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

MARCOLINI (Francesco).

LE INGENIOSE SORTI composte per Francesco Marcolini da Forli. Intitulate Giardino di Pensieri, Novamente Ristampate, e in Novo et Bellissimo Ordine Riformate.

1550 Venise, Francesco Marcolini, juillet 1550. Petit in-folio (225 X 322) demi-vélin ivoire, plats de papier dominoté, auteur, titre, lieu d'édition et date calligraphiés au dos en rouge et noir (reliure XVIIIe) ; A-Z4, Aa-Cc4 : 104 feuillets. A partir des figures des philosophes (page 64) il est donné un même numéro pour deux pages. Nombreuses restaurations aux premiers feuillets, l'encadrement architectural du portrait de l'auteur est masqué par un feuillet de doublure, marges du feuillet 43/44 rognées.

UN GRAND LIVRE SUR LA DIVINATION ET LE DÉCHIFFREMENT DE L'AVENIR. Seconde édition, aussi rare que la première parue en 1540. Frontispice de Joseph Forta, portrait de l'auteur au verso, 50 GRAVURES représentant les cartes à jouer, les chances, les Vertus et les Vices et 50 autres figurant les philosophes, dont sept répétées, le tout gravé sur bois ; avec des explications en vers par Lodovico Dolce. Célèbre traité d'interrogation, voire de maîtrise du hasard au moyen de cartes à jouer. Francesco MARCOLINI (ca 1500-1559), avant tout imprimeur, exerça pendant environ un quart de siècle, de 1535 à 1559, avec une longue interruption en 1546 lorsqu'il se rendit à Chypre comme cavalier du Podestat. Philipp Hoefer écrit à propos de Marcolini : « Imprimeur italien… qui n’est guère connu que comme rédacteur d'un ouvrage curieux et fort recherché des bibliophiles : Le Sorti ». L'ADMIRABLE ICONOGRAPHIE du livre, due à Giuseppe PORTA, élève de Francesco Salviati, occupe la moitié des pages, où l'on voit de nombreux personnages dans les situations les plus diverses et singulières, exprimant toutes les nuances de l'espoir et du désespoir humain face aux lois du destin. Toutes les pages du livre sont, par ailleurs, illustrées de près de deux cent combinaisons de cartes, accompagnées d'explication en vers par Lodovico Dolce. La grande figure du titre montre un groupe débattant dans le "giardino di pensieri". Les figures du premier plan disposent d'un jeu de cartes et du livre même de Marcolini, tandis que d'autres interrogent un astrolabe. La composition du titre dérive d’un dessin de Francesco Salviati, gravé par Marco Dente. Cervolini ("Marcolini", page 20) tout comme Mauroner ("Incisione di Tiziano", 42) rejettent l'attribution du portrait à Salviati et l'attribuent au Titien. (« Les "Sorti" de Marcolini sont un des plus beaux livres de gravures sur bois italiens. », CAILLET, III, 7113 - HARVARD, 280, reproduit des illustrations de l'ouvrage sur quatre pages – BERÈS, "80 ans de passion, 3ème vente", n°242, exemplaire de l’édition de 1540 – SANDER, 4231 – BRUNET, III, 1407-1408, Suppl.I, 941). MODESTE EXEMPLAIRE de cet ouvrage rare, qui a probablement dû être très compulsé et manipulé, mais qui a néanmoins réussi à traverser les siècles pour arriver jusqu'à nous, complet et aisément consultable. GOOD COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

NECKER (Jacques).

RECUEIL FACTICE DE TROIS PLAQUETTES : Réponse de M. Necker au discours prononcé par M. de Calonne à l'Assemblée des Notables, concernant les finances de l'Etat - Lettre à M. de Brienne, Chef du Conseil des Finances - Eloge de Jean-Baptiste Colbert.

1776 A Paris, chez Demonville, 1776 [pour "Eloge de Jean-Baptiste Colbert"]. Trois plaquettes reliées en un volume petit in-8 (132 X 202) basane fauve marbrée, dos lisse orné d'un large encadrement de filet et dents de rat dorés, roulette et filets courbes dorés en place des nerfs, petit fleuron et quatre cercles dorés dans les compartiments, coiffes et coupes ornées, tranches mouchetées (reliure de l'époque) ; 107 pages -16 pages - 100 pages (dont titre). Petites restaurations à la reliure, fente au départ du mors supérieur ; cerne de mouillure claire dans l'angle supérieur des 73 à 100 du troisième et dernier ouvrage.

INTERESSANTE REUNION de trois textes peu communs du financier et homme politique genevois Jacques NECKER (1732-1804). Le premier mémoire date de 1787 ; il a paru sans page de titre (Cioranescu, 47912). Le deuxième mémoire date de la fin de l'année 1788 puisqu'il est énoncé dès le début du texte que le Cardinal Loménie de Brienne (1727-1794) vient d'être nommé "Contrôleur-Général des Finances". Dans ce mémoire, également paru sans page de titre, l'auteur critique à plusieurs reprises la politique menée par son prédécesseur, Charles Alexandre de Calonne (1734-1802). Enfin pour le troisième ouvrage, dont l'édition originale a été publiée en 1773, Jacques NECKER y dresse un portrait magistral du parfait ministre des finances qu'il rêvait de devenir. « Cet ouvrage [L'"Eloge de Jean-Baptiste Colbert"], qui était pour ainsi dire un traité d'administration financière, donna une haute idée de ses connaissances économiques aux gens, et c'était alors le grand nombre, qui jugent de la profondeur des vues par l'obscurité de leur exposition ; quoiqu'il en soit, Necker remporta le prix, et fier de ce triomphe continua sa controverse avec les économistes de l'école du docteur Quesnay » (QUERARD, VI, 394). PLAISANT EXEMPLAIRE en reliure d'époque. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

MOLEVILLE (Bertrand de).

THE COSTUME OF THE HEREDITARY STATES OF THE HOUSE OF AUSTRIA, DISPLAYED IN FIFTY COLOURED ENGRAVINGS ; with descriptions, and an introduction by M. Bertrand de Moleville. Translated by R. C. Dallas, Esq. - COSTUMES DES ETATS HEREDITAIRES DE LA MAISON D'AUTRICHE, consistant en cinquante gravures coloriées ; dont les description [sic], ainsi que l'introduction, ont été rédigées par M. Bertrand de Moleville.

1804 London, William Miller, 1804. In-folio (280 X 380) maroquin à grain long lie-de-vin, large encadrement de grecques dorées sur les plats, encadrement de dentelles à froid, cadre central de filets dorés et dentelles à froid, dos quatre nerfs plats ornés, caissons ornés aux petits fers, dentelles et filets dorés, titres dorés, coupes et coiffes ornées, bordure intérieure, tranches dorées (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, frontispice, titre en anglais, titre en français, XXVIII pages d'avis et introduction, (1) f. de table des planches, (50) ff. de notices décrivant les planches, 50 planches hors-texte, (1) f. blanc. Ex-libris gravé de Samuel RYLAND, avec la devise "Not the last", collé sur le premier contreplat.

BELLE EDITION contenant 50 PLANCHES hors-texte gravées par Ellis et Pool, finement coloriées à l'époque. Ces planches représentent de nombreux personnages populaires en costume : paysans et villageois de la Haute Autriche, de la haute Carniole, du Comté de Neutra, de la plaine de Moravie, tyrolien, hongrois, des bohémiens, etc. ainsi que trois planches de types juifs (juive et juifs polonais, juif de Montgatz). (COLAS, 766-67 - LIPPERHEIDE, 831 - RAHIR, 542 - VINET, 2170). Exemplaire de Samuel RYLAND (1764-1843), riche industriel et philantrope anglais, originaire de Birmingham, avec son ex-libris gravé et la devise "Not the last". MAGNIFIQUE EXEMPLAIRE, d'une grande fraicheur, dans une reliure en maroquin décorée de l'époque parfaitement conservée. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

VILLON (François).

OEUVRES de François Villon : avec les remarques de diverses personnes.

1742 La Haie [La Haye], Adrien Moetjens, [Eds. Pierre Marchand, Jacob Le Duchat, Jean-Henri-Samuel Formey, messeigneurs Grente et Haag], 1742. Trois parties reliées en un volume petit in-12 (102 X 166) maroquin vert lierre, dos cinq nerfs filetés, caissons dorés ornés aux petits fers, lieu d'édition, date et titre dorés, encadrement de triple filet doré sur les plats, dentelle intérieure, double filet doré sur les coupes, coiffes ornées, tranches dorées (reliure fin XIXe) ; XXXIV pages dont titre imprimé en rouge et noir, 228 pages, 68 pages, (1) f. de table, 90 pages.

PREMIÈRE ÉDITION CRITIQUE des oeuvres de François VILLON, réalisée par Eusèbe de Laurière et le R. P. du Cerceau. « Cette édition est préférable à celle de Coustelier (1723) parce que l’éditeur y a joint de nouvelles notes, quelques fragments inédits, des mémoires touchant Villon par Prosper Marchand, et une lettre critique extraite du "Mercure" de février 1724. » (Brunet). Cette édition, la dernière édition ancienne de Villon avant celle de 1832 publiée par l'abbé Prompsault chez Techener, comporte les remarques d’Eusèbe de Laurière, Le Duchat et de Formey. BEL EXEMPLAIRE en maroquin décoré de la fin du XIXème, de belle facture et d’une grande fraicheur. Ex-libris manuscrit sur la page de titre, finement calligraphié à l'encre brune : « D'Elhoungne jeune ». (Rahir, "La Bibliothèque de l’amateur", 342. – Brunet, V, 1249. – Graesse, "Trésor de livres rares et précieux", 324 - Tchemerzine-Scheler, V, 980, b). FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

FLAUBERT (Gustave).

LA TENTATION DE SAINT-ANTOINE.

1874 Paris, Charpentier, 1874.Grand in-8 (163 X 253) demi-maroquin rouge à coins, dos cinq nerfs, titre doré, date en queue, tête dorée, non rogné (FOCK fils) ; faux-titre, titre, dédicace, 296 pages. Rares pointes de rousseurs dans le texte, petites taches à la reliure.

ÉDITION ORIGINALE. Un des 75 EXEMPLAIRES numérotés sur HOLLANDE (n°17), seul tirage en grand papier après 12 Chine. Il s'agit en fait du troisième état de ce texte qui hanta l'écrivain normand sa vie durant. Une première version, la plus étoffée, avait été lue à Maxime Du Camp et Louis Bouilhet avant le départ en orient en 1849. Une deuxième version, « élaguée », aurait dû paraître en 1856, mais Flaubert prit peur après le scandale de Madame Bovary. Ce n'est donc qu'en 1874 qu'il fit publier la version définitive, nettement modifiée par rapport à la première puisqu'elle comprend des parties entièrement nouvelles. « Au milieu de mes chagrins, écrit-il en 1872, j'achève mon Saint Antoine, cest l'oeuvre de toute ma vie, puisque la première idée m'en est venue en 1845, à Gênes, devant un tableau de Breughel, et depuis ce temps-là, je n'ai cessé d'y songer et de faire des lectures afférentes. » BEL EXEMPLAIRE dans une reliure anglaise de qualité, signée « Fock fils ». (Albert Thibaudet, "La Tentation de Saint-Antoine", page 166). NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.