42 résultats

LE MASCRIER (Abbé Jean-Baptiste).

DESCRIPTION DE L'ÉGYPTE, contenant plusieurs remarques curieuses sur la Géographie ancienne et moderne de ce Païs, sur ses Monumens anciens, sur les Moeurs, les Coutumes, & la Religion des Habitans, sur le Gouvernement & le Commerce, sur les Animaux, les Arbres, les Plantes, etc. Composée sur les Mémoires de M. de Maillet, ancien Consul de France au Caire.

1735 Paris, Genneau et Rollin, 1735. In-quarto (208 X 254 mm) basane brune, encadrements de filets à froid sur les plats, dos cinq nerfs, caissons dorés ornés aux petits fers, large dentelle dorée en queue, pièce de titre maroquin rouge, coupes et coiffes ornées, tranches rouges (reliure de l’époque); (1) f. blanc, portrait-frontispice, XXI pages, (1) page et (1) f. de table des lettres, 328 pages, 242 pages, (5) ff. de table des matières, errata, approbation et privilège, (1) f. blanc. Petit manque de papier dans la marge supérieure du feuillet des pages 81/82, avec perte d’une lettre dans le titre («S» de «Description»).

ÉDITION ORIGINALE de cet ouvrage composé sur les mémoires de Benoît de Maillet (1656-1738), consul de France en Égypte et inspecteur des Établissements français au Levant. Il contient un PORTRAIT frontispice de Benoît de Maillet gravé par Étienne Jeaurat, une CARTE dépliante de l'Égypte et 7 PLANCHES gravées sur vélin fort, dont 2 dépliantes, représentant une vue et un plan du Mikias, le beaume et l'aiguille de la Matarée, l'aiguille de Cléopâtre et la colonne de Pompée, le plan de l'intérieur de la grande Pyramide, le plan et la vue d'un des puits des momies, et la représentation de l'une d'entre-elles, enfin une figure de l'Ichneumon et d'un hippopotame. (Hage-Chahine, 2743 - Gay, 2105). BEL EXEMPLAIRE en reliure d’époque. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

MARCOLINI (Francesco).

LE INGENIOSE SORTI composte per Francesco Marcolini da Forli. Intitulate Giardino di Pensieri, Novamente Ristampate, e in Novo et Bellissimo Ordine Riformate.

1550 Venise, Francesco Marcolini, juillet 1550. Petit in-folio (225 X 322) demi-vélin ivoire, plats de papier dominoté, auteur, titre, lieu d'édition et date calligraphiés au dos en rouge et noir (reliure XVIIIe) ; A-Z4, Aa-Cc4 : 104 feuillets. A partir des figures des philosophes (page 64) il est donné un même numéro pour deux pages. Nombreuses restaurations aux premiers feuillets, l'encadrement architectural du portrait de l'auteur est masqué par un feuillet de doublure, marges du feuillet 43/44 rognées.

UN GRAND LIVRE SUR LA DIVINATION ET LE DÉCHIFFREMENT DE L'AVENIR. Seconde édition, aussi rare que la première parue en 1540. Frontispice de Joseph Forta, portrait de l'auteur au verso, 50 GRAVURES représentant les cartes à jouer, les chances, les Vertus et les Vices et 50 autres figurant les philosophes, dont sept répétées, le tout gravé sur bois ; avec des explications en vers par Lodovico Dolce. Célèbre traité d'interrogation, voire de maîtrise du hasard au moyen de cartes à jouer. Francesco MARCOLINI (ca 1500-1559), avant tout imprimeur, exerça pendant environ un quart de siècle, de 1535 à 1559, avec une longue interruption en 1546 lorsqu'il se rendit à Chypre comme cavalier du Podestat. Philipp Hoefer écrit à propos de Marcolini : « Imprimeur italien… qui n’est guère connu que comme rédacteur d'un ouvrage curieux et fort recherché des bibliophiles : Le Sorti ». L'ADMIRABLE ICONOGRAPHIE du livre, due à Giuseppe PORTA, élève de Francesco Salviati, occupe la moitié des pages, où l'on voit de nombreux personnages dans les situations les plus diverses et singulières, exprimant toutes les nuances de l'espoir et du désespoir humain face aux lois du destin. Toutes les pages du livre sont, par ailleurs, illustrées de près de deux cent combinaisons de cartes, accompagnées d'explication en vers par Lodovico Dolce. La grande figure du titre montre un groupe débattant dans le "giardino di pensieri". Les figures du premier plan disposent d'un jeu de cartes et du livre même de Marcolini, tandis que d'autres interrogent un astrolabe. La composition du titre dérive d’un dessin de Francesco Salviati, gravé par Marco Dente. Cervolini ("Marcolini", page 20) tout comme Mauroner ("Incisione di Tiziano", 42) rejettent l'attribution du portrait à Salviati et l'attribuent au Titien. (« Les "Sorti" de Marcolini sont un des plus beaux livres de gravures sur bois italiens. », CAILLET, III, 7113 - HARVARD, 280, reproduit des illustrations de l'ouvrage sur quatre pages – BERÈS, "80 ans de passion, 3ème vente", n°242, exemplaire de l’édition de 1540 – SANDER, 4231 – BRUNET, III, 1407-1408, Suppl.I, 941). MODESTE EXEMPLAIRE de cet ouvrage rare, qui a probablement dû être très compulsé et manipulé, mais qui a néanmoins réussi à traverser les siècles pour arriver jusqu'à nous, complet et aisément consultable. GOOD COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

MIRABEAU (Honoré-Gabriel RIQUETTI, Comte de).

SYSTÈME MILITAIRE DE LA PRUSSE, et principes de la Tactique actuelle des Troupes les plus perfectionnées. Extrait de la Monarchie Prussienne.

1788 Londres, sans nom d'éditeur, 1788. Fort volume in-quarto (216 X 270) basane fauve marbrée, dos cinq nerfs filetés, caissons dorés ornés, guirlandes dorées en queue et tête, pièce de titre maroquin grenat, coupes et coifes filetées, tranches rouges (reliure de l'époque) ; (2) ff. de titre et avis des éditeurs, 424 pages, 93 planches. Epidermures sur les plats,

ÉDITION ORIGINALE de ce tiré à part qui constitue le septième livre de "De La Monarchie Prussienne", oeuvre maîtresse de Mirabeau qui fut publiée la même année en huit volumes au format in-octavo. Il contient 93 PLANCHES à double page, certaines dépliantes. L'appendice (pp. 249-424) est en fait une description et une analyse détaillées de chacune des 93 planches. L'exemplaire a été relié SANS LE PORTRAIT FRONTISPICE de Frédéric Le Grand, dessiné par Graf et gravé par Marais. BEL EXEMPLAIRE au format in-quarto, conservé avec de belles marges dans sa reliure de l'époque. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

PIFTEAU (Benjamin) [Notice par].

ARS BENE MORIENDI. Reproduction photographique de l'édition xylographique du XVe siècle. Notice par Benjamin Pifteau.

1880 Paris, Delarue, sans date [vers 1880]. Grand in-quarto (255 X 333 mm) en feuilles sous chemise ocre imprimée, dos muet ; XI pages de faux-titre, titre et notice, 24 feuillets. Quelques piqûres et salissures en marge du premier plat de la couverture, petit manque dans l'angle inférieur gauche du premier plat de la couverture.

REPRODUCTION EN FAC-SIMILÉ D'UN OUVRAGE XYLOGRAPHIQUE DU XVe SIÈCLE. Cet "Art de bien mourir" ou "Ars bene moriendi", et dont sept ou huit éditions ont été conservées, fut un des ouvrages xylographiques les plus populaires. Il existe une édition française qui fut probablement le premier livre français imprimé. Cet ouvrage, gravé sur des planches de bois, se compose de vingt-quatre feuilles imprimées d'un seul côté, en caractères gothiques (et en latin) et encadrées de trois filets : deux feuilles de texte pour la préface ; onze feuilles de gravures et onze de texte explicatif. «La publication de cet ouvrage marque un progrès sensible dans la science de l'imprimerie : le texte se trouve complètement séparé du dessin, et le dessin lui-même est plus soigneusement exécuté. De plus, l'ouvrage, tout en restant une curiosité bibliographique, est aussi une source féconde de documents pour ceux qui étudient les moeurs, le costume et les idées du XVe siècle. Enfin il est un des monuments du cauchemar de mort qui pesa sur le Moyen âge, en attendant la Renaissance avec sa vie exubérante et le rire énorme de Rabelais. » (Notice). Le corps d'ouvrage de notre exemplaire est en très BEL ÉTAT, sans rousseurs, imprimé sur beau papier vergé à la forme, numéroté et probablement tiré à petit nombre : justification «A. N°110 ». NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

PUYSÉGUR (Jacques-François de Chastenet, marquis de).

ART DE LA GUERRE, par principes et par règles. Ouvrage de M. le Maréchal de Puységur. Mis au jour par M. le Marquis de Puységur son Fils, Maréchal des Camps & Armées du Roy. Dédié au Roy. [2 volumes].

1749 Paris, Jombert, 1749. Deux volumes in-quarto (203 X 258 mm) veau fauve marbré, dos cinq nerfs filetés, caissons dorés et fleuronnés, large palette en queue, guirlande en tête, pièces de titre et de tomaison maroquin grenat, coupes et coiffes filetées, tranches rouges (reliure de l'époque). Tome I : (6) ff. de titre, épître, avertissement, approbation et privilège, 411 pages, (1) page et (2) ff. de table, XXXVII planches dépliantes – Tome II: (6) ff. dont faux-titre et titre, une carte dépliante, 547 pages, XIV planches dépliantes, (1) page et (2) ff. d'errata. Habiles et discrètes restaurations aux reliures, légères épidermures. Ex-libris manuscrit «D'Auberjon » en marge du feuillet de titre des deux tomes.

ÉDITION AU FORMAT IN-QUARTO DE CE CLASSIQUE DE L'ART MILITAIRE AU XVIIIe SIÈCLE. Il s'agit de la réimpression de l'édition originale publiée par son fils l’année précédente au format in-folio chez le même éditeur. Elle contient 2 vignettes de titre, 2 têtes-de-chapitre et une vignette en tête de la dédicace par Cochin, des culs-de-lampe et 51 PLANCHES dépliantes hors-texte de cartes et plans de batailles gravées par Marvye, Baillieul, Aveline, Le Parmentier, et Delhaye. Jacques-François de Chastenet, marquis de PUYSÉGUR (1656-1743), maréchal de France, est un fin tacticien qui s'interroge dans cet ouvrage sur le bien-fondé de la suppression des piques et des mousquets au profit du fusil à baïonnette. Bien qu'il perçoive que l'utilisation de ce dernier mette à mal l'idéal d'honneur et de bravoure du comportement guerrier sur le champ de bataille, il prône l'utilisation des armes à feu qu'il estime un mal nécessaire en raison de leur montée en puissance dans les conflits armés. (Cohen,830 - Brunet,IV, 989). BEL EXEMPLAIRE, complet des planches et conservé dans sa reliure d'époque en veau. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

RAYNAL (Guillaume-Thomas).

HISTOIRE PHILOSOPHIQUE ET POLITIQUE DES ÉTABLISSEMENS ET DU COMMERCE DES EUROPÉENS DANS LES DEUX INDES. [10 volumes].

1781 Genève, Chez Jean-Léonard Pellet, 1781. Dix volumes in-8 (130 X 207) basane fauve marbré, dos lisse orné à la grotesque de motifs dorés, pièces de titre et de tomaison grenat et vert, coupes ornées d'une guirlande dorée, coiffes filetées, tranches jaspées (reliure de l'époque). Tome I : portrait, XVI pages de faux-titre, titre, avertissement et table, 348 pages, (1) f. d'errata, (2) tableaux dépliants ; Tome II : frontispice, XII pages de faux-titre, titre et table, 378 pages, (1) f. d'errata, (4) tableaux dépliants ; Tome III : frontispice, VII pages de faux-titre, titre et table, 372 pages, (1) f. d'errata ; Tome IV : frontispice, XII pages de faux-titre, titre et table, 308 pages, (1) f. d'errata, (3) tableaux dépliants ; Tome V : frontispice, VII pages de faux-titre, titre et table, 259 pages, (1) f. d'errata, (1) tableau dépliant ; Tome VI : frontispice, XII pages de faux-titre, titre et table, 308 pages, (1) f. d'errata ; Tome VII : frontispice, XVI pages de faux-titre, titre et table, 359 pages, (1) page d'errata, (5) tableaux dépliants ; Tome VIII : frontispice, XII pages de faux-titre, titre et table, 352 pages ; Tome IX : frontispice, VIII pages de faux-titre, titre et table, 262 pages, (1) f. blanc, (1) f. d'errata, (9) tableaux dépliants ; Tome X : frontispice, V pages de faux-titre, titre et table, 348 pages, (1) f. d'errata. Quelques petites restaurations à la reliure.

TROISIÈME ÉDITION. C'est l'édition définitive de l'un des ouvrages clefs de la crise de l'Ancien Régime. Elle est illustrée d'un PORTRAIT de l'auteur d'après Cochin, par De Launay, de NEUF FIGURES gravées hors-texte d'après MOREAU LE JEUNE et placées en frontispice ainsi que de 24 TABLEAUX dépliants, qu'on trouve généralement insérés dans l'atlas. MANQUE L'ATLAS au format in-quarto qui contient 50 cartes. L'"Histoire des deux Indes" de l'abbé Raynal, ouvrage auquel DIDEROT pris une large part aux côtés d'Holbach, de Naigeon, et de nombreuses autres figures de la philosophie et des sciences, fut mis à l'index dès sa première publication en 1770. Cet ouvrage est à la fois une histoire des explorations et des installations commerciales européennes dans le monde et une dénonciation parfois violente de l'esclavage et de l'exploitation des colonies par les métropoles. Les emprunts aux mémoires administratifs et aux traités antérieurs alternent avec des morceaux d'éloquence révolutionnaire, souvent dus à la plume de Diderot. S'attaquant également aux institutions religieuses, au despotisme monarchique et à l'intolérance, l'"Histoire des deux Indes" constitue un VÉRITABLE BRÛLOT PHILOSOPHIQUE. Exemplaire en BEL ÉTAT, en reliure d'époque au dos décoratif. (Michel Delon, "En français dans le texte", 166 - Sabin, 68081 - Mahérault, "L'Oeuvre de Moreau le jeune", n°237). NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

REMIGIO FIORENTINO (Remigi Nannini, dit).

EPISTOLE, ET EVANGELII, che si leggono tutto l'anno alle Messe, secondo l'Uso della S. Romana Chiesa, & ordine del Messale riformato. Tradotti in lingua Toscana dal molto R. P. M. Remigio Fiorentino dell' Ordine de' Predicatori. [etc.].

1614 Venetia [Venise], Appresso Nicolo Misserini, 1614. Petit in-quarto (174 X 233) vélin rigide à petits rabats, dos quatre nerfs (reliure de l'époque) ; (3) ff. blancs, titre, (11) ff., 496 pp. & relié à la suite 44 pp. ("Sermoni sopra l'Oratione"), (3) ff. blancs. Petite restauration au dos. Manque la pièce de titre.

JOLIE EDITION imprimée à Venise de ces épîtres et évangiles tirés du Nouveau Testament, en langue toscane. Cet ouvrage, dont le texte a été publié pour la première fois en 1567 sur les presses de Giolito, a fait l'objet de plusieurs éditions jusqu'en 1658. Bien qu'il fut d'un usage commun et constant chez toutes les personnes pieuses d'Italie, ce livre qui connut un véritable succès est peu fréquent, quelque soit l'édition. Il est d'autant plus rare en bel état, car comme tous les ouvrages de piété, il était souvent lu et manié. Abondamment illustré par Francesco Valegio et Catarino Doino, il contient 63 GRAVURES hors-texte à pleine page et un titre gravé. DOUZE BOIS dans le texte représentent les douze mois de l'année. Francesco VALESIO, peintre, graveur au burin, dessinateur et marchand d'objets d'art, est né à Bologne vers 1560. On cite de lui un certain nombre de planches pour l'illustration de livres, notamment une suite d'ermites pour "Illustrium Anachoretorum Elogio", du moine bénédictin Jacobus Cavacius, publié à Venise en 1612. Catarino DOINO, graveur italien, travailla à Venise et fut surtout éditeur. Le frère prêcheur florentin Remigi NANNINI (1521-1580), dit Rémy Florentin, théologien et polygraphe, a laissé une oeuvre poétique abondante et divers écrits de piété ou de vulgarisation religieuse. Il fut chargé par le Pape Pie V de superviser l'impression de la Somme de St Thomas d'Aquin, d'après des manuscrits du Vatican. BEL EXEMPLAIRE dans sa reliure d'origine en vélin. (MICHEL, Répertoire des ouvrages imprimés en langue italienne au XVIIe siècle, 19-20. – Vacant, Dictionnaire de théologie catholique, 22). NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

SAINT SIMON (Maximilien Henri, Marquis de).

HISTOIRE DE LA GUERRE DES BATAVES ET DES ROMAINS, d'après César, Corneille Tacite, etc.

1770 Amsterdam, Marc Michel Rey, 1770. Grand in-folio (340 X 515 mm) demi-veau fauve marbré à petits coins de vélin ivoire, dos cinq nerfs ornés d'une roulette dorée, caissons dorés ornés, palettes en queue et tête, pièce de titre maroquin grenat (reliure de l'époque) ; (4) ff. de faux-titre, titre, explication et tables, XXXIV-76 pages, 36 planches hors-texte, six cartes couleurs dépliantes. Quelques rousseurs claires marginales, déchirure sans manque habilement restaurée en marge de la planche XIX, dos pastiche entièrement refait.

ÉDITION ORIGINALE de cette histoire de la conquête par Jules César de l'actuel territoire des Pays-Bas. Elle a été rédigée par le marquis Maximilien Henri de SAINT-SIMON (1720-1799), officier français et ancien aide de camp du prince de Conti, également écrivain et historien. Cet ouvrage est le prétexte de la réédition de la CÉLÈBRE ET MAGNIFIQUE SUITE GRAVÉE par Antonio TEMPESTA (Florence 1555- 1630) d'après Otto VAN VEEN, maître de Rubens, qui a paru la première fois à Anvers en 1612. Exemplaire imprimé sur GRAND PAPIER VERGÉ À LA FORME, contenant 36 PLANCHES gravées par Antoine TEMPESTA (1555-1630) d'après les tableaux originaux d'Otto VAN VEEN, dit Otto Venius (1557-1629), 6 BELLES CARTES DÉPLIANTES ENTIÈREMENT AQUARELLÉES, 2 bandeaux gravés par B. de Bakker et 2 grands culs-de-lampe. (Pas dans Cohen ni Brunet). BEL EXEMPLAIRE, bien relié. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

SAXE (Maurice, comte de).

MES RÊVERIES. Ouvrage posthume. Augmenté d'une histoire abrégée de sa vie, & de différentes pièces qui y ont rapport, par Monsieur l'abbé Pérau. [2 VOLUMES].

1757 Amsterdam et Leipzig, Arkstée et Merkus, et à Paris, Desaint et Saillant, Durand, 1757. Deux volumes in-quarto (225 X 292 mm) veau porphyre, encadrement de triple filet doré sur les plats, dos cinq nerfs ornés, caissons ornés aux petits fers avec fleuron central, guirlandes dorées en queue et tête, pièces de titre et tomaison veau havane, coupes et coiffes filetées, tranches dorées (reliure de l'époque). Tome I: (5) ff. de faux-titre, titre, avertissement et avis au relieur, 450 pages, CXXXIV d'histoire abrégée, (1) f. de faux-titre, 159 pages, 58 planches (dont 36 dépliantes)- Tome II: (2) ff. de faux-titre et titre, 259 pages, 26 planches dépliantes.

ÉDITION ORIGINALE DE CE GRAND CLASSIQUE DE L'ART MILITAIRE. Il s'agit d'une édition posthume, composée d'après le manuscrit original, et de l'unique écrit du Maréchal de Saxe. Dans cet ouvrage, l'un des guerriers les plus illustres du XVIIIe siècle expose son génie militaire, tout en développant des réflexions sur les sujets les plus variés : le recrutement légal, les moeurs françaises, l'équipement et l'entretien de la santé du soldat. UNE RICHE ILLUSTRATION : cette édition est composée de 84 PLANCHES, la plupart dépliantes, gravées en taille-douce. Elles reproduisent seize planches de costumes militaires, dessinées par Patte, gravées par Radigues, Tardieu, Moitté; les autres planches détaillent la disposition et le mouvement des troupes, donnent les schémas d'organisation tactique ainsi que les plans de retranchements, fortifications, reproduisent enfin les pièces d'artillerie, le matériel militaire ainsi que les modèles de drapeaux et d'enseignes. UN DES RARES EXEMPLAIRES SUR PAPIER DE HOLLANDE AVEC LES FIGURES COLORIÉES à l'époque, excepté pour les planches 26, 53 et 54 du premier tome, pour lesquelles il s'agit de l'état normal, comme le précise Reynaud. SUPERBE EXEMPLAIRE dans sa reliure d'époque en veau, parfaitement conservée. (Reynaud, "Notes sur les livres à gravures du XVIIIe siècle", 493 - Cohen, "Livres à gravures du XVIIIe siècle", 942-943 - Corvisier, "Dictionnaire d'art et d'histoire militaire", p. 774). FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

SPOOR (Henricus).

FAVISSAE, UTRIUSQUE ANTIQUITATIS TAM ROMANAE QUAM GRAECAE, in quibus reperiuntur Simulacra Deorum, icones magnorum Ducum, Poetarum, Virorumque in quavis arte illustrium, accedunt faeminae tam virtutibus quam vitiis illustres. [etc.].

1707 Ultrajecti [Utrecht], Typis Gerardi Muntendam, 1707. In-quarto (181 X 240) basane fauve, dos cinq nerfs ornés, caissons dorés avec fleuron central, pièce de titre maroquin rouge, roulette dorée sur les coupes, tranches mouchetées (reliure de l'époque) ; (1), frontispice, titre, 6 pages non chiffrées (dédicace et préface), 199 pages, 1 page non chiffrée (index des gravures et errata), (1).

EDITION ORIGINALE de ce rare traité, qui connut deux autres éditions en 1709 et 1715. Il contient en frontispice une belle gravure allégorique de P. Bodart d'après un dessin de G. HOET, et 99 PORTRAITS gravés de personnages grecs et romains : dieux, souverains, chefs militaires, philosophes, poètes et écrivains, femmes vertueuses et courtisanes, héroïnes, scientifiques, etc. Chaque portrait est accompagné d'une courte biographie en latin du personnage représenté, et en regard de chaque portrait on trouve des épigrammes également en latin relatifs au personnage. BEL EXEMPLAIRE de cet intéressant et curieux travail iconographique. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

STOSCH (Philippe de).

PIERRES ANTIQUES GRAVÉES - GEMMAE ANTIQUAE CAELATAE, sur lesquelles les graveurs ont mis leurs noms. Dessinées et Gravées en Cuivre sur les Originaux ou d'après les Empreintes, par Bernard Picart. Tirées des principaux Cabinets de l'Europe, expliquées par M. Philippe de Stosch, Conseiller de S.M. le Roi de Pologne, Electeur de Saxe, dédiées à Sa M. Imp. et Cath. Charles VI.

1760 Amsterdam, Bernard Picart, 1724. In-folio (243 X 367 mm) basane fauve marbrée, encadrement de filets à froid sur les plats, dos six nerfs, caissons dorés ornés, palettes en queue et tête, tranches rouges (reliure de l'époque); (3) ff. de titre en latin, en français et de dédicace, XXII pages de préface, 97 pages, (1) page de table des gravures, 69/70 planches hors-texte. Ex-libris gravé collé sur le premier contreplat. Quelques épidermures sur les plats et caisson supérieur du dos habilement restaurés.

ÉDITION ORIGINALE DE CETTE DESCRIPTION DE GEMMES GRAVÉES ET SIGNÉES TIRÉES DES PLUS FAMEUX CABINETS EUROPÉENS. Texte bilingue, avec la traduction du latin en français par M. de Limiers, de l'Académie de Bologne. L'ouvrage contient deux pages de titre, l'une en latin, l'autre en français, imprimées en rouge et noir, avec chacune une vignette gravée différente, et 69/70 TRÈS BELLES PLANCHES gravées sur cuivres, ainsi que des bandeaux et lettrines, le tout gravé par Bernard PICART (1673-1733). L'exemplaire a été relié SANS LA PLANCHE LXVIII intitulée "Hercule avec Jole". UN COLLECTIONNEUR À LA VIE ROMANESQUE : le baron Philipp von STOSCH (1691-1757) était un collectionneur prussiend'antiquités, livres et manuscrits, gravures et dessins anciens, mais surtout de médailles et de pierres gravées. Il mit à profit un séjour à La Haye pour publier un IMPORTANT OUVRAGE SUR LES PIERRES GRAVÉES qui montre l'étendue de ses relations dans la haute société, parmi les propriétaires des plus riches cabinets, et qui établira sa réputation de connaisseur. Il fonde en 1733 une loge maçonnique, ce qui déclenche les foudres de Rome et l'oblige à fuir pour Florence, où il réside les vingt-six dernières années de sa vie. Son statut d'agent secret de la couronne britannique, ainsi que son homosexualité flamboyante ne furent sans doute pas étrangers non plus à son exil. La collection de pierres gravées du Baron Stosch était composée à sa disparition de 3 444 intailles, ce qui en fait une des plus grandes collections de ce genre réunies par un particulier. Quatre ans après la mort de Stosch, son cabinet fut acheté par Frédéric II, roi de Prusse, pour 30 000 écus et une rente viagère de 400 écus par an à verser à son héritier; il se trouve depuis à Berlin. Sans mettre en doute la passion de son fondateur pour les antiquités en général et les pierres gravées en particulier, impossible de ne pas noter qu'elle l'a aidé à devenir riche et influent, et à acquérir une position sociale à laquelle rien au départ ne semblait le prédestiner. EXEMPLAIRE DU MARQUIS NICOLAS DE RICHARD D'IVRY (1762-1850), avec son ex-libris héraldique daté "1809", gravé par Fontanals, dessinateur et graveur à Dijon. (De Bure, "Bibliographie instructive", 5913, «ouvrage magnifiquement exécuté » - Cohen, 959 - Brunet,V, 552, «Ouvrage assez recherché mais dont les gravures sont plus élégantes qu'exactes » - Wiggishoff, "Dictionnaire des dessinateurs et graveurs d'ex-libris français", page 98). BEL EXEMPLAIRE conservé dans sa reliure du temps, malheureusement incomplet d'une planche. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

TITE-LIVE - T. LIVII PATAVINI.

HISTORICI CLARISSIMI OPUS LUCULENTIUS elimatiusque editum [etc.].

1533 Sans lieu [Paris], Venundatur a Joanne Parvo, Petro Gaudoul, & Petro Vidoueo, Bibliopolis iuratis, 1533. In-folio (223 X 315) veau fauve granité, large encadrement de filet à froid sur les plats, dos quatre larges nerfs, caissons ornés d'un fleuron central et de fers d'angles dorés, pièce de titre maroquin brun, dentelle dorée en queue et tête, tranches jaspées en rouge (reliure du XVIIe siècle) ; (1) f. blanc, (16) ff. dont titre, XXXII [32] pages, CCCCCCXXII [622] pages, XL pages, (1) page de marque de l'imprimeur, (22) ff., (1) f. blanc. Reliure habilement restaurée, ors ternis ; taches brunes sur la page de titre et aux derniers feuillets.

RARE IMPRESSION PARISIENNE des "Décades" de Tite-Live, partagée entre les libraires-imprimeurs Jean Petit, Pierre Gaudoul et Pierre Vidoue. Elle est ILLUSTRÉE d'un titre avec encadrement de dessins gravés, de 114 BOIS (76 X 55 mm) dans le texte, y compris les réemplois, représentant pour la plupart des scènes de batailles, combats, exécutions, etc., de nombreuses lettrines, souvent historiées, et de deux feuillets contenant chacun à pleine page la marque des imprimeurs "Pierre Vidoue" et "Pierre Gaudoul". Le texte de la cinquième décade ne comporte aucun bois. La traduction du titre en français est : « L'oeuvre de Tite-Live, le très célèbre historien, éditée plus élégamment et plus correctement que jamais auparavant, enrichie de cinq livres de la cinquième décade et de fragments récemment découverts en Allemagne, le tout illustré d'images inédites ». Cette édition comporte une nouvelle épître dédicatoire adressée par le père Theobaldus Faber à l'évêque Jean Olivier, ce qui peut laisser supposer que l'un ou l'autre a pu jouer un rôle dans le financement de cette réimpression. Le grand encadrement du titre porte le monogramme du graveur bâlois Urs GRAF (1485-1527) dans le coin inférieur à droite et la date "1519" en haut de la colonne de droite. Ce cadre a été fabriqué par Graf à Bâle pour Conrad Resch. D'origine germanique, Resch fut libraire à Paris à l'enseigne de l'Ecu de Bâle entre 1516 et 1526 et y a introduit le livre de style bâlois typique des livres d'Erasme publiés par Johann Froben, qui a joui, à partir de 1518 environ, d'un grand prestige. Resch a commencé à utiliser ce cadre en 1520. EXEMPLAIRE ayant appartenu à Claude LE LABOUREUR (circa 1601-1683), avec sur le premier feuillet blanc un EX-LIBRIS MANUSCRIT composé de deux lignes de texte, daté "1632", sa signature autographe "Claude Le Laboureur / prevost à L'Isle", et quelques notes de sa main dans les marges. Prévôt de l'abbaye de l'Ile-Barbe, près de Lyon, Claude Le Laboureur se retira dans cette célèbre abbaye, et s'occupa de rassembler les documents historiques échappés aux guerres civiles et aux ravages du temps. (William KEMP, "L'historien latin Tite-Live chez Sébastien Gryphe au début des années 1540" - Renouard et Moreau, "Inventaire chronologique des éditions parisiennes du XVIe siècle", IV,758 - Pas dans Brun, Rothschild, ni Hofer). PLAISANT EXEMPLAIRE de ce RARE LIVRE ILLUSTRÉ du XVIe siècle, bien conservé, avec une intéressante provenance. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

VALERIAN (Ian Pierus) - MONTLYART (I. de).

LES HIEROGLYPHIQUES de Ian-Pierre Valerian vulgairement nommé Pierius. Autrement Commentaires des Lettres et Figures sacrées des Egyptiens et autres Nations. Oeuvre reduicte en cinquante huict Livres, auxquels sont adjoincts deux autres de Coelius Curio, touchant ce qui est signifié par les diverses effigies, et pourtraicts des Dieux, et des Hommes. Nouvellement donnez aux François, par I. de Montlyart. Avec un indice tres-ample.

1615 Lyon, Frellon, 1615. In-folio (240 X 358 mm) veau brun, double filet doré encadrant les plats, dos six nerfs, compartiments ornés d'un fleuron doré losangé, dentelle dorée en queue et tête, titre doré, tranches jaspées en rouge (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, (21) ff. de titre illustré, faux-titre, portrait, dédicace à Anne de Levy, extrait du privilège et table des chapitres, 807 pages, (37) ff., (1) f. blanc. Reliure habilement restaurée, petits cernes de mouillure très claire en marge de certains feuillets. Ex-libris manuscrit à l'encre brune sur le premier feuillet blanc : «Ex Bibliotheca / Francisci Cadot advocati / 1645 », et signature autographe à l'encre brune «G.[uilhem ?] Ader » sur le titre et en queue de la page 807.

PREMIÈRE ÉDITION de la traduction française de Jean de Montlyard. Elle succède à la traduction de Gabriel Chappuis publiée également à Lyon en 1576. Cette belle édition lyonnaise de Paul Frellon est «très recherchée, avec un frontispice gravé par Leonard Gaultier, un portrait et de très nombreuses figures hiéroglyphiques et emblématiques gravées sur bois » (Caillet). L'humaniste Jean-Pierre VALERIAN (1475-1558) a publié pour la première fois cet ouvrage, rédigé en latin, à Bâle, en 1556. Il y traite des symboles et emblèmes qui étaient dessinés dans les hiéroglyphes et rassemble sur chacun tout ce que l'on pourrait trouver chez les auteurs anciens de relatif à l'histoire naturelle, à la physique et aux phénomènes de la nature, caché sous ces ingénieuses figures. Il constitue ainsi, les 280 GRAVURES sur bois étant autant de clefs d'interprétation des figures hiéroglyphiques et emblématiques alors représentées dans les arts, le MONUMENT DE LA SYMBOLIQUE ET DE L'ICONOGRAPHIE ARTISTIQUE DE LA RENAISSANCE. On trouve également dans cet ouvrage la représentation de la symbolique des nombres exprimés par la position des doigts de la main : ce code a notamment été utilisé par le peintre Philippe de Champaigne (1602-1674) qui possédait cette édition lyonnaise de 1615. (Caillet, 10980 - Dorbon, 5036 pour l'édition latine vénitienne de 1604 - Adams, "Bibl. of french emblem books", 582). BEL EXEMPLAIRE conservé dans sa reliure d'époque. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

VAUBAN (Sébastien Le Prestre de).

OEUVRES. L'Attaque des places - Le Traité de la défense des places - Un Traité pratique des mines, et un autre de la guerre en général, par un Officier de Distinction. [3 volumes].

1771 Amsterdam et Leipzig, Arkstée et Merkus, 1771. Trois volumes grand in-quarto (242 X 289 mm) veau fauve marbré, dos cinq nerfs, caissons dorés ornés aux petits fers, larges dentelles en queue et tête, pièces de titre maroquin grenat et ocre, tranches rouges (reliure de l'époque). Tome I : (2) ff. de faux-titre et titre imprimé en rouge et noir, XX pages, 224 pages, (8) ff. de table des matières, 11 planches dépliantes ; Tome II : (1) f. de titre imprimé en rouge et noir, (3) ff. d'avertissement et table des articles, 182 pages, (15 ) ff. de tableaux, 9 planches dépliantes hors-texte ; Tome III : (9) ff. de faux-titre, titre imprimé en rouge et noir, préface, table des articles, 188 pages, (6) ff. de table des matières. Petit travail de ver dans la marge inférieure des six premiers feuillets, se limitant en suite à un trou de la grosseur d'une tête d'épingle jusqu'à la page 107, le tout sans aucune atteinte au texte.

ÉDITION RARE réunissant les oeuvres à caractère militaire du Maréchal de Vauban, faite d'après l'édition de 1737-1742 publiée à La Haye par de Hondt. Elle a été réalisée par le ministre de Louis XIV pour l'instruction particulière du Duc de Bourgogne. Le maréchal de Vauban y traite de l'art de la fortification, de l'art de la conduite d'un siège et de la défense d'une place sur un mode clair, détaillé et technique. Elle est illustrée de trois jolies vignettes de titre dessinées et gravées par Jacob Van der Schley (1715-79), différentes pour chaque tome, de 20 PLANCHES dépliantes gravées sur cuivre (sur les 56 planches que doit contenir cette édition) et de 15 tableaux donnant les tables de « la force des garnisons & (d)es Munitions de guerre & de bouche nécessaires aux places de guerre ». L'ensemble se compose de trois volumes : le premier comporte "L'Attaque des places", le second contient "Le Traité de la défense des places", et le troisième et dernier réunit le "Traité pratique des Mines" et un "Traité de la guerre en général" « comprenant les qualitez & les devoirs des gens de guerre, depuis le général jusqu'au soldat [...] ». Ni le "Traité des mines" ni le "Traité de la guerre en général" ne sont de Vauban. Cependant l'ensemble servit à l'instruction militaire jusqu'au milieu du dix-neuvième siècle. L'ouvrage a curieusement été relié SANS les 25 planches simples du tome premier et les 11 planches du tome troisième qui concernent les mines ; l'ensemble du texte des trois volumes est lui bien complet. «Nul n'avait considéré la défense du pays à un point de vue plus élevé que l'ingénieur de Louis XIV. Son mérite consiste surtout dans la sagacité avec laquelle il a su rattacher l'art de la fortification à la stratégie [...]. Quant à la liste de ses inventions particulières, elle est immense : les feux croisés, le tir à ricochet, les boulets creux [...]. On connait tous ces admirables travaux de défenses qui ont inscrit si profondément son nom sur notre territoire et qui, au témoignage de Napoléon, ont plusieurs fois sauvé la France dans les grandes crises de l'invasion étrangère. » (Grand Larousse du XIXe). SUPERBE EXEMPLAIRE imprimé sur beau papier vergé, à grandes marges, dans sa reliure en veau de l'époque, intacte. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

VIRGILE.

L'OPERE DI VIRGILIO MANTOANO. Cioe la Bucolica, la Georgica, e l'Eneide. Commentate in Lingua Volgare Toscana, da Giovanni Fabrini da Fighine, da Carlo Malatesta da Rimene, & da Filippo Venuti da Cortona. [...] Nuovamente ornate di vaghe & bellissime Figure.

1588 In Venetia [Venise], Appresso gli Heredi di Marchiò Sessa, 1588. Petit in-folio (212 X 304 mm) vélin rigide ivoire à coutures apparentes, lettre «V » peinte et dorée, dans un cadre peint et doré, en tête du dos (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, (100) ff. dont titre. Pointes de taches noires au dos, quelques petits trous de vers sur les mors de la reliure, infime travail de ver dans la marge latérale gauche et petit manque en lisière de la marge de tête du feuillet de titre, petit travail de ver aux trois derniers feuillets avec perte de quelques lettres, tampon encré en grande partie illisible sur le premier feuillet blanc, petite mouillure brune en lisière de la marge latérale des feuillets 38 à 54 avec quelques petits manques de papier ; ex-libris et mention manuscrits à l'encre brune en marge du titre.

BELLE ET RARE ÉDITION ILLUSTRÉE XVIe des "Oeuvres" de Virgile en LANGUE TOSCANE, sortie des presses des SESSA à Venise, avec leur grande marque gravée sur bois à mi-page figurant un chat portant un rat dans sa gueule. Elle est composée de trois parties qui contiennent les "Bucoliques", les "Géorgiques" et l'"Énéide". Texte latin en italique encadré par le commentaire sur deux colonnes. L'ouvrage contient 15 BOIS archaïques, un bandeau répété à cinq reprises, des culs-de-lampe et lettrines. Cette édition, dont le texte a été publié une première fois par les Sessa en 1568, sera ensuite rééditée à de nombreuses reprises en 1597, 1604, 1623, 1647, 1654, 1657 et 1683. (Graesse, "Trésor de livres rares et précieux", VI, 339 - Pas dans Sander). BEL EXEMPLAIRE, conservé dans sa reliure d'époque en vélin rigide avec lettre peinte et dorée. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

VOLTAIRE.

LA HENRIADE. Nouvelle édition. [2 volumes].

1770 Paris, Veuve Duchesne, Saillant, Desaint, Panckoucke et Nyon, Libraires, [1769]-1770 [la date de 1770 ne figure qu'au titre du second volume]. Deux volumes grand in-12 (127 X 188 mm) basane fauve marbrée, large encadrement de triple filet doré sur les plats, fer doré dans les angles, dos cinq nerfs ornés d'un filet courbe, caissons dorés, filets courbes et dentelles dorées en queue et tête, pièces de titre et de tomaison rouge et ocre, coupes et coiffes filetées, bordure intérieure, tranches dorées (reliure de l'époque). Tome I : frontispice, titre illustré, XL-272 pages, 10 gravures hors-texte - Tome II : 316 pages (dont titre), (2) ff. de table et marque de l'imprimeur. Coiffe supérieure du tome second arasée.

PREMIER TIRAGE de cette belle édition illustrée d'un frontispice, d'un titre gravé avec un beau portrait-médaillon de Voltaire en guise de fleuron, de 10 FIGURES hors-texte et de 10 vignettes en bandeaux, dessinées par EISEN et gravées par de Longueil. Le tome II ne contient pas de gravures ; il renferme les variantes, les notes, l'"Essai sur la Poésie épique", les "Discours en vers sur l'homme", le "Temple du goût", le "Poème de Fontenoy", le "Poème sur le désastre de Lisbonne" et la "Loi naturelle". Il existe deux autres éditions de cet ouvrage, parues en 1775 et 1780 avec les illustrations en moins bon tirage. (Bengesco, I, 110 - Cohen, 1026-27 - "L'oeuvre imprimé de Voltaire à la Bibliothèque Nationale", 1721 - Ray, "The Art of the French illustrated Book", 30). BEL EXEMPLAIRE, très frais, dans une jolie reliure décorée de l'époque. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

VONDELS (Joost van).

PALAMEDES OF VERMOORDE ONNOZELHEIT, TREURSPEL, met aenteekeningen uit's Dichters mondt opgeschreven. Der derden druk merkelyk vermeerdert. Nunc cassum lumine lugent.

1707 Amersfoort, Pieter Brakman, 1707. Deux parties avec titre séparé mais à pagination continue reliées en un volume in-12 (109 X 167) veau blond glacé, encadrement de filet doré sur les plats, dos quatre nerfs filetés, filets dorés et à froid, pièce de titre chagrin grenat, tranches jaspées (reliure circa 1860) ; titre gravé illustré, (9) ff., portrait gravé, 258 pages, 12 planches gravées hors-texte (dont 3 dépliantes), (3) ff. de table.Ex-libris collé sur le premier contreplat : «M. le baron Lopez de Fonseca, villa Avernas-le-Gras, à Pau (Basses-Pyrénées) ».

TROISIÈME ÉDITION, considérablement augmentée, de cet ouvrage imprimé à Amersfoort (province d'Utrecht, aux Pays-Bas) en langue hollandaise. Elle est illustrée de 14 GRAVURES de Jan LUYKEN (1649-1712), dont un titre illustré, 6 portraits et 7 scènes allégoriques ou historiques (dont 3 dépliantes). Les portraits sont ceux de Joost van Vondel, J. van Oldenbarneveld, Hugo de Groot (ou Hugo Grotius), Prins Willem de II, Cornelis de Wit et Jan de Wit. "Palamède", drame en cinq actes de Vondels, décrit sous le voile assez transparent d'évènements arrivés lors de la guerre de Troie, l'exécution de Johan van OLDENBARNEVELT (1547-1619), collaborateur de Guillaume le Taciturne et de son fils Maurice de Nassau, qui l'a fait condamner à mort et exécuter le 13 mai 1619, dans le Binnenhof à La Haye. Cet ouvrage valut au dramaturge hollandais Joost van den VONDEL d'être condamné à une amende de 300 florins. L'une des grandes gravures dépliantes qui représentent l'exécution de l'avocat Johan van Oldenbarnevelt contient deux cartons qui dissimulent à droite le portrait du condamné et à gauche le commanditaire. BEL EXEMPLAIRE dans une jolie reliure en veau blond, exécutée vers 1860. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.