164 résultats

MAISTRE (Joseph de).

CONSIDÉRATIONS SUR LA FRANCE.

1797 Londres [Bregenz, en Autriche ?], en Commission chez J. Brentano, Libraire à Bregence, 1797. In-12 (107 X 173 mm) demi-basane fauve à coins de vélin, dos lisse orné de filets, rosaces et fleurons dorés, pièce de titre maroquin ocre (reliure de l'époque); (2) ff. de faux-titre et titre, IV-246 pages. Feuillets uniformément roussis. Ex-libris gravé «Du Pac».

RARISSIME CONTREFAÇON parue l'année de l'édition originale de ce LIVRE FONDATEUR. C'est le chef-d'oeuvre de Joseph de Maistre: il contient en germe tous les autres ouvrages de l'auteur. Rigoureusement interdit dès sa parution par les autorités françaises, il ne circula que sous le manteau et demeurera anonyme jusqu'à l'édition parisienne de 1821. Notre édition, tout comme l'édition originale publiée à Neuchâtel en avril 1797, et non à Bâle comme affirmé communément, possède la mention fictive de «Londres» sur le titre. UNE ÉDITION INCONNUE DES BIBLIOGRAPHES : imprimé sur vergé fin, notre édition annoncée «en Commission chez J. Brentano, Libraire à Bregence» est inconnue de Monglond, Talvart, Vicaire, Barbier et Clouzot. Monglond évoque seulement une édition publiée en 1802 par Brentano à «Bregenz», qui serait la première édition du XIXe siècle. Le chapitre XII, "Desiderantur", annoncé à la table, n'a jamais paru. Notre édition est strictement identique à l'édition originale: l'avertissement est composé en un corps plus gros que le reste du texte, la faute p. 147 «tyrannie» au lieu de «dynastie» n'a pas été corrigée, contrairement à ce qui avait été fait pour la première réimpression en 246 pages mentionnée par Monglond. Dans notre exemplaire, seule la pagination a été corrigée, car l'édition originale affichait «242 pages» en raison d'une erreur de numérotation page 241, alors qu'elle en contenait bien 246. La seule autre distinction concerne les bois gravés de la page de titre, et ceux présents à la fin de l'avertissement et en tête du chapitre premier: ils sont différents de ceux de l'édition originale, mais aussi de la première réimpression de 1797 en 246 pages. On peut donc estimer que notre édition est la première véritable contrefaçon de l'originale. La mention «en Commission chez J. Brentano, Libraire à Bregence», en bas de la page de titre, reste énigmatique. Nous n'avons trouvé cette mention que sur un seul autre titre: "Défense des Immigrés Français, adressée au Peuple français, du marquis Trophime Gérard Lally-Tollendal", publié en 1797 à Hambourg, chez P. F. Fauche. Or, c'est LouisFauche-Borel, agent royaliste à la solde de la Prusse et de l'Angleterre, qui a publié l'édition originale des "Considérations" en avril 1797. UN BRÛLOT CONTRE-RÉVOLUTIONNAIRE : fils du président du Sénat de Savoie, élevé dans son Chambéry natal, Joseph de MAISTRE (1754-1821) était sarde, et non français. La suppression des Parlements, la réunion de la Savoie à la France et l'exécution de Louis XVI le jetèrent pourtant dans les rangs des adversaires enragés des hommes et des idées de 1789. En 1797, il fit paraître ses "Considérations sur la France" qui enthousiasmèrent les partisans des Bourbons par son analyse en profondeur des causes, du développement et de l'avenir de la Révolution. LIVRE LUCIDE ET PROPHÉTIQUE, servi par un style admirable, il prévoit dans les moindres détails la manière dont se déroulera la Restauration. L'ouvrage produisit une vive et profonde impression sur la haute société européenne, s'inscrivant en faux contre le manifeste de Benjamin Constant en faveur du ralliement à la République. Son espérance d'une résurrection d'un pouvoir charismatique à caractère sacré exercé par un sauveur guidé par Dieu a toujours rencontré des adeptes. Mais cette postérité de l'intolérance a relégué dans les oubliettes de la mémoire collective ces "Considérations" pourtant bien supérieures tant par le style que par sa juste vision de la société française, aux "Soirées de Saint-Pétersbourg". Cette apologie de l'Ancien Régime ouvre la voie aux ultras de la Restauration qui deviendront les légitimistes de la Monarchie de Juillet et du second Empire, avant de rejoindre les rangs de l'Action Française sous la IIIe République. Face à la philosophie des Lumières et à son héritier, le libéralisme, Maistre se dresse, le premier, en défenseur de l'ordre et de la tradition, en champion de l'absolu philosophique et de l'orthodoxie politique. Par la lucidité de ses analyses et la vigueur de son style, ce «prophète du passé» mérite le respect et non les sarcasmes tendant à faire de lui fort injustement, selon le mot de Cioran, le génie et la providence de tous les despotismes de notre siècle. (Jean Tulard). Malgré son caractère excessif, cette oeuvre reste UN DES PLUS BEAUX ET DES PLUS PÉNÉTRANTS HOMMAGES RENDUS À LA FRANCE ET À SA MISSION PROVIDENTIELLE DANS LE MONDE. Mention manuscrite ancienne à l'encre noire qui donne le nom de l'auteur et ses charges sur le feuillet de titre, ainsi que quelques commentaires à l'encre de la même main dans le corps de l'ouvrage. Ces mentions sont celles de Gabriel Marie DU PAC DE BELLEGARDE (1754-1849), qui a signé «Cte Du Pac» à l'encre noire au-dessus de son ex-libris. AGRÉABLE EXEMPLAIRE en reliure strictement d'époque. (Provenance: Comte Gabriel Marie du Pac de Bellegarde (ex-libris). - Bibliographie: Monglond, "La France révolutionnaire", T. IV, 6 - Benoît Yvert, "En Français dans le texte", n°229 – Laffont-Bompiani, "Dict. des Oeuvres", T. I, p. 515 - Barbier, I, 713-14 - Talvart, XIII, 82-B - Clouzot, 191). NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

MANDRILLON (Joseph).

LE SPECTATEUR AMÉRICAIN.

1785 Amsterdam-Bruxelles, Emmanuel Flon, 1785. In-8 (137 X 212 mm) demi-veau fauve, dos lisse orné d'une chainette et filets dorés en place des nerfs, compartiments alternativement ornés d'un fer au cervidé ou d'un large fleuron, titre doré, dentelle en queue, tranches marbrées (reliure de l'époque); (1) f. blanc, (1) f. de faux-titre, XX pages dont titre, 519 pages, une carte dépliante, deux tableaux dépliants, (1) f. blanc. Petite cicatrice transversale dans la partie inférieure du dos.

SECONDE ÉDITION, la plus recherchée. Elle a été revue, corrigée et augmentée par l'auteur. Elle contient une GRANDE CARTE GRAVÉE dépliante des États-Unis intitulée "Carte générale des Treize États-Unis Indépendants de l'Amérique septentrionale pour servir au Spectateur américain, 1785" et deux tableaux dépliants: «Balance générale du Commerce respectif de l'Angleterre & de ses Colonies du Continent de l'Amérique, depuis 1697 jusqu'à 1773» et «Compte de vente de 131 boucauts de Tabac envoyés de Charles-Town à Bristol, sur le navire le Lively, cap. G. Catter, pour le compte de M. L. P.». On trouve in fine une importante table alphabétique qui occupe les pages 493 à 519. Joseph MANDRILLON, littérateur français né en 1743, après avoir travaillé plusieurs années dans la banque, fit un long voyage en Amérique pour y former des relations. À son retour en Europe, il s'installa à Amsterdam où il ouvrit un comptoir, et partagea son temps entre les affaires et l'étude. Il adopta les principes des novateurs en Hollande et de la révolution française, et revenu en France, se lia avec les royalistes constitutionnels. Lors de l'établissement de la Terreur, il chercha vainement à s'opposer à la faction qui couvrait la France d'échafauds. Accusé d'entretenir une correspondance avec le duc de Brunswick, il fut guillotiné par les révolutionnaires en 1794.Sa relation de voyage aux États-Unis est assez pessimiste, puisqu'il s'efforce d'y prouver que la découverte de l'Amérique n'a pas été moins funeste à l'Ancien qu'au Nouveau monde. BEL EXEMPLAIRE dans une reliure de l'époque au dos décoratif. (Sabin, 44240 - Leclerc, 947 - Ined, 3041 - Chadenat, 4073 - Michaud, "Biographie Universelle", T. XXVI, p. 326, «On y trouve des observations judicieuses»). NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

MILITARIA].

ORDONNANCE DU ROY, concernant les Gouverneurs & Lieutenants généraux des Provinces, les Gouverneurs et Etats-majors des places, & le service dans lesdites Places. Du 25 juin 1750.

1750 A Grenoble, Chez André Faure, 1750. In-8 (124 X 189) veau fauve marbré, dos cinq nerfs ornés, caissons dorés, pièce de titre maroquin grenat, large dentelle dorée en queue, triple encadrement de filet à froid sur les plats, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges (reliure de l'époque) ;(1), titre, 1 feuillet de table, 196 pages, 1 feuillet non chiffré (copie de la Lettre écrite par M. le Comte d'Argenson), (1).

ORDONNANCE DE LOUIS XV prise à Compiègne le 25 juin 1750. Elle comporte 696 articles concernant l'intendance et l'organisation des troupes répartis en 27 titres : " Du Commandement dans les Places - De l'arrivée des Troupes dans les Places - Des Bans - Du logement -De l'ordre à observer pour commander les gardes & détachements - De la garde - des Sentinelles - Des gardes aux portes - Du Mot & de l'Ordre - De la retraite & des Patrouilles - Des Rondes - Des Détachements de Guerre, & Partis - Service de la Gendarmerie, Cavalerie & Dragons - Des Troupes de passage - Des Milices Bourgeoises - Des Assemblées des troupes - Des Honneurs militaires qui seront rendus dans les Places - Des Honneurs funèbres - Des Citadelles, Forts & Châteaux - De la discipline des Troupes dans les Places - Du service des Officiers principaux des troupes - De la Police des Places - Des Conseils de guerre, & des Exécutions - De la conservation des fortifications & bâtimens civils à l'usage des Troupes dans les Places - Des Scellés & Inventaires des officiers des Etats-Majors, & autres - Du partage du service entre les Officiers-majors des Places ". In fine un feuillet de deux pages intitulé " Copie de la Lettre écrite par M. le Comte d'Argenson Ministre & Secrétaire d'Etat au département de la Guerre [...] " concernant l'article 27 de l'ordonnance, qui tend à éradiquer la CONTREBANDE DE TABAC au sein des troupes. Exemplaire en PARFAIT ETAT, dans sa reliure de l'époque d'une remarquable fraîcheur. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

MIRABEAU (Honoré-Gabriel RIQUETTI, Comte de).

SYSTÈME MILITAIRE DE LA PRUSSE, et principes de la Tactique actuelle des Troupes les plus perfectionnées. Extrait de la Monarchie Prussienne.

1788 Londres, sans nom d'éditeur, 1788. Fort volume in-quarto (216 X 270) basane fauve marbrée, dos cinq nerfs filetés, caissons dorés ornés, guirlandes dorées en queue et tête, pièce de titre maroquin grenat, coupes et coifes filetées, tranches rouges (reliure de l'époque) ; (2) ff. de titre et avis des éditeurs, 424 pages, 93 planches. Epidermures sur les plats,

ÉDITION ORIGINALE de ce tiré à part qui constitue le septième livre de "De La Monarchie Prussienne", oeuvre maîtresse de Mirabeau qui fut publiée la même année en huit volumes au format in-octavo. Il contient 93 PLANCHES à double page, certaines dépliantes. L'appendice (pp. 249-424) est en fait une description et une analyse détaillées de chacune des 93 planches. L'exemplaire a été relié SANS LE PORTRAIT FRONTISPICE de Frédéric Le Grand, dessiné par Graf et gravé par Marais. BEL EXEMPLAIRE au format in-quarto, conservé avec de belles marges dans sa reliure de l'époque. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

MIRABEAU (Victor Riqueti, Marquis de).

THÉORIE DE L'IMPÔT.

1760 Sans lieu d'édition [Paris], ni nom d'éditeur [Chaubert et Hérissant], 1760. In-quarto (206 X 265 mm) demi-basane fauve à coins, dos cinq nerfs, pièce de titre chagrin grenat, tranches rouges (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, VIII (dont titre)-336 pages, (1) f. blanc. Pièce de titre renouvelée. Ex-libris ancien collé sur le premier contreplat.

ÉDITION ORIGINALE, TRÈS RARE, de ce traité exposant UN PROJET DE RÉFORME FISCALE du royaume de France. C'est l'UN DES PLUS IMPORTANTS OUVRAGES ÉCONOMIQUES ET FINANCIERS DE L'ANCIEN RÉGIME. Il fut imprimé conjointement par deux imprimeurs parisiens, Chaubert et Hérissant. Il s'agit de la première oeuvre vraiment personnelle du Marquis de Mirabeau depuis sa conversion à la doctrine physiocratique. Composée avec la collaboration de Quesnay, la "Théorie de l'impôt" contribua à imposer les idées du courant physiocratique, dont elle est l'un des plus illustres fleurons. Cet écrit philanthropique est divisé en NEUF ENTRETIENS traitant de la contribution, de la rétribution, de l'impôt pécuniaire, du commerce et de l'industrie, de la régie intérieure, des revenus de la Nation, de la suppression de l'imposition excessive et de la répartition de la recette de l'impôt. LES PRINCIPES DE LA NOUVELLE ÉCOLE ÉCONOMIQUE : «Mirabeau, qui avait fait la connaissance de Quesnay, vers 1758, et qui était aussitôt devenu son disciple dévoué et même fanatique, écrivait, en 1761, sous son inspiration, la "Théorie de l'impôt". Il y posait les principes de la liberté absolue du commerce, du consentement de l'impôt, de la création d'un impôt unique et portant sur le produit net du sol, c'est-à-dire sur le revenu foncier; il recommandait la suppression des droits d'entrée et des fermes générales comme le seul moyen d'éviter la banqueroute, qu'il prévoyait imminente. Six jours après la publication du livre qui avait le plus grand succès, Mirabeau était conduit à Vincennes. Il y resta huit jours ; on interdit à l'imprimeur Hérissant d'exercer son métier pendant deux mois et divers autres libraires et colporteurs furent arrêtés » (Belin). LE POIDS DE LA «DETTE PUBLIQUE » : partisan d'une révolution fiscale fondée sur un impôt universel et proportionnel, Mirabeau critique le système fiscal d'Ancien Régime où les niches sont pléthoriques et l'imposition de certains écrasante. Mais le point de similitude le plus frappant entre les faits rapportés par l'ouvrage de Mirabeau et la situation économique et politique contemporaine est celui de la dette publique. La France de Louis XVI, comme la France d'aujourd'hui, est structurellement endettée: la guerre de sept ans, engagée depuis 1756, et qui oppose principalement la France à l'Angleterre, notamment dans son désir de conserver les précieuses colonies d'Amérique du Nord, coûte une fortune au royaume. Et les Français se plaignent d'être «étouffés sous tant d'entraves d'un fisc usuraire et ruineux » (page 65). SÉDUISANT EXEMPLAIRE: le relieur a conservé les belles marges de l'ouvrage, fait peu commun à l'époque. (Ined, "Les Doctrines françaises avant 1800", n°3209 - Cioranescu, 45630 - Paul Jammes, "Le Bûcher bibliographique", n° 568 - Belin, "Le Mouvement philosophique", p. 186 - Goldsmiths, 9602 - Kress, 5883 - Einaudi, 3946). NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

MOIR (John) - HASTINGS (Warren) - SOULÈS (François).

AFFAIRES DE L'INDE, depuis le commencement de la Guerre avec la France en 1756, jusqu'à la conclusion de la Paix en 1783 ; contenant l'Histoire des Intérêts de l'Angleterre dans l'Indostan, les détails de deux Guerres avec la France, de plusieurs Révolutions & traités d'alliance, & l'Administration de M. Hastings, etc. Traduit de l'anglais, avec une carte.

1788 Londres et Paris, Buisson, 1788. Deux volumes in-8 (133 X 204 mm) basane fauve, encadrement de double filet doré sur les plats, dos lisse cloisonné d'un double filet doré, pièces de titre et de tomaison maroquin havane, tranches mouchetées en rouge (reliure de l'époque). Tome I : (2) ff. de faux-titre et titre, XXVIII-311 pages, (1) page et (2) ff. de table des matières - Tome II : (2) ff. de faux-titre et titre, une carte dépliante, 330 pages, (1) f. Habile restauration en pied du mors supérieur du tome I, petites épidermures.

PREMIÈRE ÉDITION FRANÇAISE établie et traduite de l'anglais par François Soulès. Elle contient une grande CARTE gravée dépliante intitulée «Carte des Indes en deçà et audelà du Gange, avec les Isles de la Sonde, Bornéo, les Moluques et les Philippines ; d'après les dernières observations ». BEL EXEMPLAIRE, frais, conservé dans sa sobre et élégante reliure de l'époque. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

MONCRIF (François-Augustin Paradis de).

ESSAIS SUR LA NECESSITÉ ET SUR LES MOYENS DE PLAIRE.

1738 Amsterdam, François Changuion, 1738. In-16 (82 X 132) veau fauve, plats ornés d'un large encadrement de triple filet doré, armes dorées au centre, dos lisse orné de filets dorés en place des nerfs, compartiements ornés aux petits fers, guirlandes dorées, pièce de titre grenat, chasses ornées, tranches dorées (reliure de l'époque) ; faux-titre, frontispice, titre imprimé en rouge et noir orné d'une vignette gravée, (10) pages, (1) f. blanc, 362 pages, (1) f. d'approbation. Dos habilement refait.

ÉDITION D'AMSTERDAM, imprimée chez François CHANGUION (1694-1777), libraire d'une famille huguenote de Vitry, né à Berlin, qui devint citoyen d'Amsterdam en mars 1718, et fut reçu libraire en avril 1718. Cette édition a paru à la même date que l'originale de Paris, chez Prault. Elle est également ornée d'un frontispice et d'une vignette de titre gravés. On trouve à la suite de ces "Essais" quatre contes de fées. Poète et musicien, lecteur de la reine Marie Leckzinska, académicien depuis 1733, François Auguste de MONCRIF (1687-1770) incarne à merveille le gentilhomme des Lumières : spirituel et galant, bon poète, musicien de talent, acteur, écrivain, d'un commerce et d'une lecture agréables, habile escrimeur, le type abouti du courtisan. «Bien qu'il fit le dévot, note cette méchante langue de Grimm toujours bien informée, il était homme de plaisir, et il a poussé la passion pour la table et pour la créature jusqu'à l'extrême vieillesse ». (COHEN, 771 - QUÉRARD, VI-196 - CIORANESCU, II-45890, pour l'édition de Paris, parue la même année - GUIGARD, "Nouvel armorial", II-232/233). Malgré le dos refait, SÉDUISANT EXEMPLAIRE AUX ARMES de Charles-Paul-Alphonse de GAYFFIER (1836-1861), ancien contrôleur des contributions directes et du cadastre à Versailles. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

NAUD (Le Révérend Père Michel).

VOYAGE NOUVEAU DE LA TERRE-SAINTE, enrichi de plusieurs remarques particulières qui servent à l’intelligence de la Sainte Écriture.

1702 Paris, André Pralard, 1702. In-12 veau fauve marbré, dos cinq nerfs, caissons dorés, pièce de titre maroquin grenat, tranches marbrées (reliure de l'époque). Infimes traces d'encre en tête du feuillet de titre, probables restes d'un ex-libris manuscrit en grande partie effacé.

DEUXIÈME ÉDITION, considérablement augmentée par rapport à l'édition originale de 1679, de ce voyage en Palestine, à Jérusalem, en Syrie et au sud Liban. D'après Michaud, il s'agit d'un «ouvrage curieux et non moins édifiant qu'utile». Le père jésuite Michel NAUD (1633-1683) enseigna la grammaire, les humanités et la rhétorique avant de partir en 1665 pour les missions du Levant. Animé d'une foi inébranlable en sa mission d'évangélisateur, il parcourut la Mésopotamie, la Syrie, la Perse et l'Arménie. De retour en France en 1682, il mourut peu de temps après à Paris, épuisé par ses voyages. (Hage-Chahine, n°3393 - Sommervogel, V, 799 - Michaud, XXX, pp. 236-237). BEL EXEMPLAIRE en reliure d'époque. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

NECKER (Jacques).

DE L'ADMINISTRATION DES FINANCES DE LA FRANCE. [3 volumes].

1785 Sans lieu ni nom d'éditeur, 1785. Trois volumes in-12 (106 X 169) basane fauve marbrée, dos cinq nerfs filetés, caissons dorés ornés d'une chainette ovale avec une coquille au centre, roulettes dorées en queue et tête, pièces de titre et de tomaison maroquin ocre, coupes et coiffes filetées, tranches jaspées en rouge (reliure de l'époque). Tome I : IV-CXXXIX-279 pages, (1) page d'errata, 1 tableau dépliant - Tome II : 406 pages, (1) f. de table - Tome III : 357 pages, (1) page d'errata. Trace d'insolation de 5 mm de large en tête du plat inférieur du tome I.

ÉDITION parue l'année suivant la publication de l'édition originale. Elle contient un tableau dépliant. Ce traité, qui pourrait être regardé comme le commentaire du "Compte rendu, présenté au Roi au mois de janvier 1781", du même auteur, est la critique indirecte des procédés déprédateurs de M. de Calonne qui avait remplacé Necker au ministère, et qui achevait gaiement le désastre de la fortune publique. Le livre de Necker fut rapidement prohibé et attira à son auteur l'interdiction de revenir et séjourner en France. (Quérard, VI, 392 - Ined, 3358). JOLI EXEMPLAIRE dans sa fraiche reliure d'époque. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

NECKER (Jacques).

RECUEIL FACTICE DE TROIS PLAQUETTES : Réponse de M. Necker au discours prononcé par M. de Calonne à l'Assemblée des Notables, concernant les finances de l'Etat - Lettre à M. de Brienne, Chef du Conseil des Finances - Eloge de Jean-Baptiste Colbert.

1776 A Paris, chez Demonville, 1776 [pour "Eloge de Jean-Baptiste Colbert"]. Trois plaquettes reliées en un volume petit in-8 (132 X 202) basane fauve marbrée, dos lisse orné d'un large encadrement de filet et dents de rat dorés, roulette et filets courbes dorés en place des nerfs, petit fleuron et quatre cercles dorés dans les compartiments, coiffes et coupes ornées, tranches mouchetées (reliure de l'époque) ; 107 pages -16 pages - 100 pages (dont titre). Petites restaurations à la reliure, fente au départ du mors supérieur ; cerne de mouillure claire dans l'angle supérieur des 73 à 100 du troisième et dernier ouvrage.

INTERESSANTE REUNION de trois textes peu communs du financier et homme politique genevois Jacques NECKER (1732-1804). Le premier mémoire date de 1787 ; il a paru sans page de titre (Cioranescu, 47912). Le deuxième mémoire date de la fin de l'année 1788 puisqu'il est énoncé dès le début du texte que le Cardinal Loménie de Brienne (1727-1794) vient d'être nommé "Contrôleur-Général des Finances". Dans ce mémoire, également paru sans page de titre, l'auteur critique à plusieurs reprises la politique menée par son prédécesseur, Charles Alexandre de Calonne (1734-1802). Enfin pour le troisième ouvrage, dont l'édition originale a été publiée en 1773, Jacques NECKER y dresse un portrait magistral du parfait ministre des finances qu'il rêvait de devenir. « Cet ouvrage [L'"Eloge de Jean-Baptiste Colbert"], qui était pour ainsi dire un traité d'administration financière, donna une haute idée de ses connaissances économiques aux gens, et c'était alors le grand nombre, qui jugent de la profondeur des vues par l'obscurité de leur exposition ; quoiqu'il en soit, Necker remporta le prix, et fier de ce triomphe continua sa controverse avec les économistes de l'école du docteur Quesnay » (QUERARD, VI, 394). PLAISANT EXEMPLAIRE en reliure d'époque. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

NECKER (Jacques).

SUR LE COMPTE RENDU AU ROI EN 1781. NOUVEAUX ÉCLAIRCISSEMENS.

1788 Lyon, Chez Bernuset & Compagnie rue Merciere, 1788. In-8 (131 X 205) demi-veau fauve à petits coins de vélin ivoire, dos lisse orné de filets dorés en place des nerfs, fleuron doré dans les compartiments, pièce de titre ocre, tranches mouchetées (reliure de l'époque) ; VIII-455 pages, (1) f. d'errata.

ÉDITION LYONNAISE parue la même année que l'édition originale éditée à Paris, Hôtel de Thou, au format in-quarto. Cet ouvrage est un compte-rendu financier. Il s'agit d'une violente critique de l'administration financière de Calonne, à propos d'un mémoire de ce dernier publié en 1787, et dirigé contre Necker. À proprement parler, ce traité constitue une riposte violente de Necker contre Calonne et ses justifications. BEL EXEMPLAIRE en reliure d'époque, frais. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

NECKER (Jacques).

SUR LE COMPTE RENDU AU ROI EN 1781. NOUVEAUX ÉCLAIRCISSEMENS.

1788 Paris, Hôtel de Thou, 1788. In-quarto (220 X 275) broché, couverture d'attente papier marbré bleuté moderne ; VIII-284 pages.

ÉDITION ORIGINALE de ce compte-rendu financier. Il s'agit d'une violente critique de l'administration financière de Calonne, à propos d'un mémoire de ce dernier publié en 1787, et dirigé contre Necker. À proprement parler, ce traité constitue une riposte violente de Necker contre Calonne et ses justifications. (Ined, 3373). SÉDUISANT EXEMPLAIRE broché, non rogné, conservé dans un pastiche de couverture d'attente de l'époque. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

NEWTON (Isaac).

LA CHRONOLOGIE DES ANCIENS ROYAUMES CORRIGÉE à laquelle on a joint une Chronique abrégée, qui contient ce qui s'est passé anciennement en Europe, jusqu'à la conquête de la Perse par Alexandre le Grand.

1728 Paris, Martin, Coignard, Guerin, Montalant, 1728. In-quarto (190 X 246 mm) veau fauve brun, dos cinq nerfs, caissons dorés ornés aux petits fers, pièce de titre maroquin grenat, large frise dorée en queue, tranches rouges (reliure de l'époque) ; (20) ff. de titre, préface, catalogue des oeuvres de Newton et avertissement de l'éditeur anglais, 416 pages, (2) ff. de table, approbation, privilège et errata. Ex-libris tampon encre bleue en queue du feuillet de titre : «De Cayrol », répété sur le premier feuillet blanc, avec sa signature autographe.

PREMIÈRE ÉDITION FRANCAISE de cette histoire des premières grandes civilisations, à savoir celles des Grecs, Egyptiens, Assyriens, Babyloniens, Mèdes et Perses. L'édition originale, posthume, a été publiée à Londres la même année, et traduite de l'anglais en français par François Granet et Marthan. COMPLET des TROIS PLANCHES dépliantes gravées sur cuivre, représentant des plans du Temple de Salomon. Composé par Isaac NEWTON (1643-1727) pour son propre délassement, ce système chronologique a été publié à son insu par un certain Abbé Conti, à qui Newton en avait confié une copie. Il se trouva ainsi obligé, contre son intention, d'en donner une édition plus fidèle, mais il ne put que la préparer, la mort le surprenant avant sa publication. Pierre Daunou (1761-1740) a donné dans la "Biographie Universelle" de Michaud une longue note érudite à propos de cet ouvrage, note qu'il conclut en ces termes : «En perdant sa base astronomique, le système chronologique de Newton ne repose plus que sur des considérations relatives à l'histoire, à la durée des générations et des règles, aux progrès des sociétés, des arts et de l'idolâtrie. Quelques graves que soient ces observations, et quelque incertitude qu'elles puissent répandre sur la chronologie vulgaire, elles ne suffisent point assurément pour en établir une nouvelle. Mais ce système est un très grand fait dans l'histoire de la science chronologique ; et il sert au moins à confirmer ce qu'à dit Varron, que l'âge historique ne commence qu'à la première olympiade » (Tome XXX, pages 397 à 400). Exemplaire de Louis-Nicolas-Jean-Joachim de CAYROL (1775-1859), député de 1820 à 1822, commissaire des guerres sous la Révolution, puis commissaire ordonnateur et sous-intendant militaire. Grand bibliophile, il fut l'ami de Gérard de Nerval. BEL EXEMPLAIRE, conservé dans sa reliure de l'époque. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

NOGUÈS (Marie-Germain).

VOYAGE DU BOURG DES BAINS DE BARÈGE À GAVERNIE [sic], source de la rivière du Gave, [etc.].

1788 Sans lieu ni nom d'éditeur, 1788. In-8 (140 X 225 mm) broché sous couverture muette d'attente à couture apparente, boîte-écrin demi-basane brune, dos lisse cloisonné de triple filet doré, compartiments ornés d'un fleuron à froid, pièces de titre et d'auteur basane grenat, date dorée en queue, plats de papier marbré (reliure moderne) ; 36 pages dont le titre.

ÉDITION ORIGINALE TRÈS RARE de cet ouvrage qui, selon Henri Béraldi, n'aurait été imprimé qu'à «un petit nombre d'exemplaires ». Jacques Labarère quant à lui, dans sa bibliographie publiée en 1978 et intitulée "Les Vingt Livres Pyrénéistes les plus rares", dénombre 10 exemplaires connus : 8 en collections privées et 2 en collections publiques. (Dendaletche, 1348, «Très rare » - Labarère, 1103, «Très rare » - Labarère, "Les Vingt Livres Pyrénéistes les plus rares", n°12 - Bourdette, "Annales du Labéda", IV-341, «brochure rarissime » - Béraldi, "Cent ans", I-37). BEL EXEMPLAIRE broché, entièrement non rogné, tel que paru, et conservé dans une élégante reliure-écrin de belle facture. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

OBERHAUSEN (Giorgio).

ISTORIA DELLA MIRACOLOSA IMMAGINE DI NOSTRA SIGNORA DI MONTENERO, [etc.].

1745 In Lucca, per Sebastiano, ed Angelo Cappuri, 1745. Petit in-quarto (167 X 233) maroquin rouge, encadrement de large dentelle dorée sur les plats avec dans les angles intérieurs écoinçons surmontés d'un oiseau, dos cinq nerfs, caissons dorés avec fer à l'oiseau tenant dans son bec un rameau, titre doré, roulette dorée sur les coupes, tranches dorées ciselées, gardes de papier orné d'un décor floral doré (reliure de l'époque) ; un feuillet blanc, frontispice gravé, titre, 11 feuillets non chiffrés, 372 pages, un feuillet d'errata, un feuillet blanc.

EDITION ORIGINALE ornée en frontispice d'une BELLE GRAVURE de Salvatore Ettore Romano. Cet ouvrage célèbre le miracle de la Sainte-Vierge de Montenero, dont les origines remontent au 15 mai 1345, lorsqu'un berger boiteux fut guéri après avoir mené au sommet de la colline une image miraculeuse de la Vierge. Situé sur les hauteurs de Livourne en Italie, le Sanctuaire de Montenero est dédié à Notre-Dame de Grâce ; il possède une des plus importantes collections d'objets votifs d'Italie dont le plus ancien remonte au Ier siècle après Jésus-Christ. Restaurations à la reliure, néanmoins BEL EXEMPLAIRE en maroquin décoré de l'époque, aux tranches dorées ciselées. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

PARMENTIER (A.) et DEYEUX (N.).

PRECIS D'EXPERIENCES ET OBSERVATIONS SUR LES DIFFERENTES ESPECES DE LAIT, considérées dans leurs rapports avec la chimie, la médecine et l'économie rurale.

1799 Strasbourg, Levrault et Paris, Barrois, An 7 de la République [1799]. In-8 (132 X 209) demi-veau brun, en place des nerfs chainette sertie de filets dorés, dentelle dorée en queue et tête, large fleuron à froid dans les compartiments, pièce de titre grenat, tranches mouchetées (reliure moderne) ; faux-titre, titre, III pages d'avertissement, 420 pages, (2) ff. de table. Rousseurs et piqures éparses, sans gravité.

EDITION ORIGINALE, RARE. Elle complète et développe un Mémoire, publié en 1790 dans les "Recueils de la société royale de médecine", qui avait remporté le premier prix en réponse à la question posée en 1788 : "Déterminer, par l'examen comparé des propriétés physiques et chimiques, la nature des laits de femmes, de vache, de chèvre, d'ânesse, de brebis et de jument". Les deux auteurs, Parmentier et Nicolas Déyeux (qui fut plus tard pharmacien de Napoléon), décidèrent donc de rassembler tous les résultats de leurs expériences, qui ne figuraient pas dans le Mémoire, et de les publier sous la forme d'un traité. (BITTING, 357, avec la date erronée de 1826). BEL EXEMPLAIRE, dans un joli pastiche de reliure romantique. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

PARMENTIER (M.).

MEMOIRE SUR LES AVANTAGES QUE LA PROVINCE DE LANGUEDOC PEUT RETIRER DE SES GRAINS, considérés sous leurs différens rapports avec l'Agriculture, le Commerce, la Meunerie et la Boulangerie. Avec figures.

1786 A Paris, de l'Imprimerie des Etats de Languedoc, 1786. In-quarto (228 x 277) demi-chagrin havane foncé à coins, dos quatre nerfs plats ornés et surlignés de roulettes dorées, fleurons dorés dans les compartiments (reliure moderne) ; faux-titre, titre, 447 pages, 10 planches dépliantes.

EDITION ORIGINALE de cet ouvrage TRES IMPORTANT, complet de ses DIX GRANDES PLANCHES dépliantes, gravées en taille-douce, donnant les plans et détails de moulins, d'un four de boulanger et divers systèmes de roues et de meules. « La première partie traite du blé, des différentes espèces, des maladies, de la conservation du grain. La deuxième concerne la meunerie, les différentes sortes de mouture, la construction des moulins. La troisième s'occupe de la boulangerie, choix des farines, instruments du boulanger, la pâte, le levain, la cuisson, les différentes sortes de pains, le prix et le commerce. » (OBERLE, 814, pour l'édition de 1789). Cernes de mouillures claires dans les marges de quelques feuillets, plus foncées aux titre et faux-titre, néanmoins BON EXEMPLAIRE grand de marge, dans une solide reliure moderne à l'imitation. GOOD COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

PATERSON (William) - TENCH (Watkin).

VOYAGES DANS LE PAYS DES HOTTENTOTS, à la Caffrerie, à la Baye Botanique, et dans la Nouvelle Hollande. [Relié à la suite]. VOYAGE A LA BAIE BOTANIQUE ; avec une description du nouveau Pays de Galles méridional, de ses habitants, de ses productions, etc. et quelques détails relatifs à M. de La Pérouse, pendant son séjour à la Baie Botanique. A laquelle on a ajouté le récit historique de la Nouvelle Hollande, et des différens voyages qui y ont été faits par les Européens.

1790 A Paris, Chez Letellier, 1789-1790. Deux ouvrages reliés en un volume in-8 (131 X 200) basane fauve, double filet doré en place des nerfs, pièce de titre maroquin ocre, tranches mouchetées en rouge (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, titre, (1) f. d'avis préliminaire, 213 pages ; (1) f. blanc, VIII pages (dont faux-titre et titre), 266 pages, (1) f. blanc. Cernes de mouillures claires à certains feuillets, plus marqués aux premiers feuillets du volume. Manque de papier à l'angle inférieur des feuillets 153/154 et 169/170 de l'ouvrage de Tench, avec perte d'une lettre ("e" final de "espac[e]") au second feuillet. Quelques rares rousseurs. Minimes restaurations à la reliure.

EDITION ORIGINALE de la traduction française, RARE. Le premier ouvrage est la traduction anglaise par Jean-Henri Castéra de la "Relation de quatre voyages dans le pays des Hottentots et dans la Caffrerie, pendant les années 1777, 1778 et 1779" du botaniste et colonel britannique William PATERSON (1755-1810). Elle contient d'intéressantes descriptions de la flore et de la faune, ainsi que les us et coutumes des Boers, Hottentots et Bushmen qui habitent les zones côtières de l'AFRIQUE DU SUD. « Ces Voyages, écrits par de vrais et courageux voyageurs, nous apprennent des faits ignorés, et nous décrivent des pays où personne n'avait encore pénétré. » (Avis préliminaire). Les pages 200 à 213 sont occupées par un intéressant Appendice sur les poisons animaux et végétaux des régions du continent noir que visita l'auteur : serpents principalement, mais également scorpions et plantes meurtrières. Paterson nous conte à cette occasion, au sujet des méfaits des serpents dans l'Hindoustan, quelques anecdotes dignes du "Kim" de Kipling. Le second ouvrage comprend, en plus de la relation du voyage de Watkin TENCH (1758-1833) à Botany Bay, un aperçu de la découverte de l'Australie et un extrait du voyage de La Pérouse dans cette région. C'est un des PREMIERS RECITS imprimés sur la COLONISATION DE L'AUSTRALIE. Watkin TENCH embarqua en 1787 à bord du navire la "Charlotte" qui transportait des prisonniers pour Botany Bay. Arrivé à destination le 20 janvier 1788, il passa une grande partie de son temps libre à explorer la région. Son récit fut publié pour la première fois en anglais en 1789. (CHADENAT, 4408, pour l'ouvrage de Tench - GAY, 3111, pour l'ouvrage de Paterson - PLESCH, 357-358, pour l'édition anglaise de 1789 de l'ouvrage de Paterson). PLAISANT EXEMPLAIRE, en pleine reliure d'époque. PLEASANT COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

PELLIER DE QUENGSY fils (Guillaume).

RECUEIL DE MÉMOIRES ET D'OBSERVATIONS, tant sur les Maladies qui attaquent l'Oeil & les parties qui l'environnent, que sur les moyens de les guérir, dans lequel l'Auteur, après avoir donné un précis de la structure de cet organe, expose un nouveau procédé pour extraire la Cataracte avec un Instrument de son invention, & réfute l'efficacité prétendue de l'Abaissement.

1783 Montpellier, Jean Martel aîné, 1783. Deux parties à pagination continue reliées en un volume in-8 (125 X 189 mm) demi-basane havane à petits coins, dos lisse orné de guirlandes dorées, pièces de titre et de tomaison maroquin vert lierre, ex-libris «Verdier » doré sur pièce de maroquin vert lierre en queue (reliure de l'époque) ; XV-549 pages, (1) p. , (3) ff. de désiderata, approbation et privilège. Signature autographe à la plume non identifiée en marge du verso du faux-titre, qui a provoqué une petite décharge en marge du titre ; annotations autographes à la plume en marge du faux-titre ; annotation autographe à la plume en marge du titre.

ÉDITION ORIGINALE de cet IMPORTANT OUVRAGE, le premier sur l'opération de la cataracte. Il contient une PLANCHE hors-texte gravée sur bois page 52, représentant l'instrument de chirurgie nécessaire à cette opération : l'ophtalmotome. Dédié au prince de Condé, l'ouvrage contient ses armes gravées sur cuivre par L. Dartis en tête de la dédicace ; notre exemplaire contient également la SIGNATURE AUTOGRAPHE de l'auteur qu'il a justifié à la plume «n°4 ». Guillaume PELLIER DE QUENGSY (1750-1835), ophtalmologiste réputé de Montpellier, est le premier à avoir évoquer la possibilité de remplacer la cornée malade par une cornée synthétique. Il divise son ouvrage en deux parties : la première composée de mémoires et dissertations sur l'anatomie et la physiologie de l'oeil ; la seconde qui contient 140 observations sur la chirurgie oculaire. Dans sa préface, il revient longuement sur l'opération de la cataracte, en prônant la méthode de l'extraction, et condamne vivement les praticiens qui appliquent l'abaissement, abandonné depuis 1745. (Blake, 342). Exemplaire en BEL ÉTAT, conservé dans sa reliure de l'époque et complet de la planche hors-texte qui manque souvent. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

PERAU (G.-L.) - MEUSNIER DE QUERLON (A.-G.) - MERCIER SAINT-LEGER (Abbé B.) - LA PORTE (Abbé J.de) - BARBAZAN (Et.) - GRAILLARD DE GRAVILLE (B.-C.).

RECUEIL A, B, C, [etc...] Z & divers. [12 volumes].

1745 Fontenoy [recueil A], Paris [recueils C à Y], Bruxelles [recueil Z], sans nom d'éditeur, 1745-1762. 24 parties reliées en 12 volumes in-12 (106 X 174 mm) basane fauve, dos cinq nerfs ornés, caissons dorés, dentelles dorées en queue et tête, pièce de titre maroquin ocre, coupes filetées, tranches rouges (reliure de l'époque). Tome I : titre imprimé en rouge, IV (avertissement), un feuillet de table, 224 pages - titre imprimé en rouge, un feuillet (avertissement et table), 222 pages ; Tome II : IV (dont titre imprimé en rouge & avertissement), 2 feuillets de table, 208 pages - titre imprimé en rouge, 247 pages, 2 feuillets de table ; Tome III : titre imprimé en rouge, 265 pages, 3 feuillets de table - titre imprimé en rouge, II (avertissement), un feuillet de table, 195 pages ; Tome IV : titre imprimé en rouge, 248 pages, 1 feuillet de table, (1) - titre imprimé en rouge, 236 pages, 1 feuillet de table ; Tome V : titre imprimé en rouge, 209 pages, 1 feuillet de table - titre imprimé en rouge, 210 pages, 3 feuillets de table ; Tome VI : titre imprimé en rouge, 235 pages, 2 feuillets de table & avertissement - titre imprimé en rouge, 235 pages, 2 feuillets de table ; Tome VII : titre imprimé en rouge, 227 pages, 5 pages non chiffrées (table) ; titre imprimé en rouge, 226 pages, 1 feuillet de table ; Tome VIII : titre imprimé en rouge, 219 pages, 2 feuillets de table - titre imprimé en rouge, 216 pages, 1 feuillet de table ; Tome IX : titre imprimé en rouge, 226 pages, 1 feuillet de table - titre imprimé en rouge, 214 pages, 1 feuillet de table ; Tome X : titre imprimé en rouge, 235 pages, 1 feuillet de table - titre imprimé en rouge, 256 pages, 2 feuillets de table ; Tome XI : titre imprimé en rouge, 239 pages, 1 page de table non chiffrée - titre imprimé en rouge, 219 pages, 4 pages de table non chiffrées ; Tome XII : titre imprimé en rouge, 210 pages, 3 feuillets de table - titre imprimé en rouge, 197 pages, 3 pages de table non chiffrées.

ÉDITION ORIGINALE de cette importante compilation de 24 PIÈCES HISTORIQUES « fugitives » sur les sujets les plus divers, RARE COMPLÈTE. Curiosité typographique, tous les titres sont imprimés en ROUGE. On trouve dans cette collection des textes rares ou curieux qui vont du XVIe jusqu'au début du XVIIIe siècle : actes royaux ou du parlement, libelles, relations de batailles, pièces et correspondances diplomatiques, documents relatifs aux régions de France, anecdotes et faits divers (crimes horribles, parfois teintés de merveilleux), détails sur la vie politique en France et en Europe, essai scientifique ("Essai sur les comètes", II, 177-199), etc. Citons parmi les pièces concernant les voyages : "Sur le naufrage de Saint-Paul […] si c'est dans l'isle de Malte, ou dans l'isle de Meleda, qu'il fut mordu d'une vipère" (II, 19-122), "Mémoire sur la Louisiane ou le Mississipi" (II, pp. 123-176) - "Détail de ce qui s'est passé en l'armée des Chrétiens en Hongrie, contre les Turcs en l'année 1600" (XIII, pp. 107-130) - "Relation de la prise de la ville de Mahomette sur les Turcs, par les Chevaliers de Malthe, en l'année 1602" (XIII, pp. 148-156) - "Prise des forteresses de Lepante, par les Chevaliers de Malthe, le 20 Avril 1603" (XIV, pp. 210-219). « C'est une collection de pièces historiques assez bien choisies ; l'abbé Perau en a publié les deux premiers volumes ; Mercier Saint-Léger est l'éditeur du troisième ; Querlon, l'abbé de La Porte, Barbazan et Graville ont eu part à ce recueil » (MICHAUD). Exemplaire du Comte René de GALARD DE BEARN, avec son ex-libris gravé collé sur le premier contreplat de chaque volume. BEL ENSEMBLE dans une fraiche reliure d'époque en basane glacée de belle qualité. (BARBIER, IV, 49 – SABIN, 68417 – MICHAUD, Biographie Universelle, XXXII, 449 - O.H.R., planche 2137). FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

PETIT-RADEL (Philippe).

INSTITUTIONS DE MEDECINE, ou Exposé sur la théorie et la pratique de cette science, d'après les auteurs anciens et modernes, ouvrage didactique, contenant les connaissances générales, nécessaires à ceux qui se destinent à exercer l'art de guérir.

1799 Paris, Agasse, Gabon, Fuschs et Levrault, an IX [1799]. Deux volumes in-8 (135 X 212) demi-veau acajou à petits coins, dos lisse orné d'un triple filet doré en place des nerfs, deux fers à l'oiseau dans un compartiment, caissons dorés ornés, titre et tomaison dorés (reliure de l'époque). Tome I : faux-titre, titre, XXX pages, un feuillet non chiffré, 570 pages, un feuillet d'errata ; Tome II : faux-titre, titre, 579 pages, une page non chiffrée (errata et liste des ouvrages de l'auteur).

EDITION ORIGINALE. Philippe PETIT-RADEL (1749-1815), chirurgien-major dans les Indes et professeur de chirurgie à la faculté de Paris, a publié divers ouvrages relatifs à l'art qu'il pratiquait. Ecrivant avec pureté en français et en latin, il s'est fait connaître aussi par des ouvrages littéraires. BEL EXEMPLAIRE, en PARFAIT ETAT, dans une jolie reliure de l'époque au dos décoratif, avec notamment des fers à l'oiseau répétés sur les deux tomes. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

PETITY (Abbé de).

ENCYCLOPÉDIE ÉLÉMENTAIRE, ou Introduction à l'étude des Lettres, des Sciences et des Arts. Tome II. Part. II. [IMPRIMERIE - TYPOGRAPHIE].

1767 Paris, Hérissant, 1767. In-quarto (216 X 258 mm) veau fauve marbré, dos cinq nerfs, caissons dorés ornés, guirlandes en queue, pièces de titre et de tomaison maroquin grenat, tranches rouges ; (2) ff. de faux-titre et titre, 301-666 pages [nombreuses erreurs de pagination], 19 planches - CCLXXXII pages, (14) ff. de tables des matières et errata. Restaurations à la reliure.

UNIQUE ÉDITION de cette seconde partie du Tome II, consacrée à L'IMPRIMERIE. Elle contient 19 PLANCHES gravées en noir reproduisant essentiellement différents types d'alphabets (hébraïque, arabe, syrien, éthiopien, amharique, arménien, grec, copte, irlandais, runique, tamoul, etc.), chiffres et clefs chinoises. BON EXEMPLAIRE conservé dans sa reliure de l'époque. GOOD COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

PLUCHE (Noël-Antoine).

LA MÉCANIQUE DES LANGUES, ET L'ART DE LES ENSEIGNER.

1751 A Paris, Chez la Veuve Estienne, 1751. In-12 (103 X 170) veau fauve raciné, dos cinq nerfs ornés, caissons dorés avec fleuron central, guirlande dorée en queue, pièce de titre maroquin grenat, roulette dorée sur les coupes, encadrement de filet à froid sur les plats, tranches rouges (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, faux-titre, titre, XXIV pages de préface, 340 pages, (4) pages d'approbation, privilège et errata, (1) f. blanc. Ex-libris.

EDITION ORIGINALE de cet ouvrage dans lequel l'auteur recherche l'origine et les mécanismes de la formation des langues ; il cherche ensuite à démontrer que, sans trop s'écarter du mode d'enseignement adopté dans les collèges, il est possible d'obtenir plus de progrès des élèves en les familiarisant davantage avec les bons auteurs par l'explication et la traduction. L'abbé PLUCHE (1688-1761) a rendu un service incontestable en vulgarisant, au dix-huitième siècle, les premières notions des sciences naturelles. "La Mécanique des langues et l'art de les enseigner" est une oeuvre dans laquelle il s'élève également contre les thèmes prématurés, l'emploi du latin moderne et la multiplicité des règles. Il s'est aussi occupé de méthodes de lecture, préconise le système "d'appellation et de non-épellation" de Port-Royal, et recommande l'usage de l'écran, sorte de carton percé d'un trou à travers lequel on fait paraître au fur et à mesure, puis ensemble, les différents éléments qu'on veut faire étudier à l'enfant. En somme, Pluche est partisan d'une langue qui doit être apprise sans règles, par la "pratique" continuelle, par la répétition et la traduction de phrases simples et brèves, ayant pour objets des rudiments encyclopédiques ou la description des choses. C'est ce qu'on appelait la méthode "mécanique" ou "naturelle". Un supplément de 47 pages a été publié en 1753 dans lequel l'auteur répond aux attaques vives faites à l'encontre de son ouvrage, en particulier sur la question de l'enseignement des langues. BEL EXEMPLAIRE, d'une remarquable fraîcheur, contenant un bel ex-libris gravé du XVIIIe collé sur le premier contreplat. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

POISSONNIER DESPERRIÈRES (Antoine).

TRAITÉ DES FIÈVRES DE L'ISLE DE ST. DOMINGUE, avec un Mémoire sur les avantages qu'il y auroit à changer la nourriture des Gens de mer.

Paris, Imprimerie Royale, 1780. In-8 (134 X 204 mm) veau fauve marbré, encadrement de triple filet doré sur les plats, dos cinq nerfs, caissons dorés ornés, pièce de titre maroquin grenat, roulette intérieure, tranches dorées (reliure de l'époque); XVI-312 pages.

ÉDITION ORIGINALE, rare. Antoine Poissonnier-Desperrières (1723-1793) était médecin du roi, inspecteur général adjoint des hôpitaux de la marine, censeur royal et a exercé à Saint Domingue. (Polak, 7655, pour l'ouvrage publié en 1772 et intitulé "Mémoire sur les avantages qu'il y auroit à changer absolument la nourriture des gens de mer." - Pas dans Morton). BEL EXEMPLAIRE en reliure d'époque, d'une grande fraicheur. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

PONCELET (Abbé P[olycarpe]).

PRINCIPES GENERAUX POUR SERVIR A L'EDUCATION DES ENFANS, PARTICULIEREMENT DE LA NOBLESSE FRANCOISE. [3 tomes].

1763 A Paris, Chez P. G. Le Mercier, 1763. Trois volumes in-12 (105 X 170) veau fauve, dos lisse orné d'un double filet doré en place des nerfs, caissons dorés, pièces de titre et de tomaison maroquin rouge, encadrement à froid sur les plats, filet doré sur les coupes, tranches rouges (reliure de l'époque) ; TOME I : (1), frontispice gravé, XXIII (dont faux-titre et titre, avertissement et approbation), quatre pages non chiffrées (table des articles), 268 pages, grand tableau dépliant (table synoptique d'éducation), (1) ; TOME II : (1), faux-titre, frontispice gravé, titre, quatre pages non chiffrées (table des articles), 292 pages ; TOME III : faux-titre, frontispice gravé, titre, quatre pages non chiffrées (table des articles), 266 pages, 2 feuillets non paginés (Approbation et privilège).

EDITION ORIGINALE RARE de ce manuel de pédagogie du Père Polycarpe PONCELET, célèbre agronome français dont on sait peu de choses, si ce n'est qu'il vécut durant la seconde moitié du XVIIIème siècle et qu'il publia divers ouvrages dont "La chimie du goût et de l'odorat" (1755) qui aurait inspiré Huysmans et Boris Vian. L'ouvrage contient TROIS CURIEUX FRONTISPICES de H. GRAVELOT gravés par C. BAQUOY représentant un potier à sa table de travail, un homme et une femme s'occupant d'horticulture et un montreur d'ours ; il est bien COMPLET du grand tableau dépliant intitulé "Table synoptique d'éducation". Cet ouvrage se compose de seize lettres adressées à M. le comte de ***. Dans sa préface, Poncelet expose en ces termes son but et les principes qui l'ont guidé : "Le plus grand nombre de ces lettres étaient écrites il y avait fort longtemps, quand l'" Emile " de J.-J. Rousseau a paru. Persuadé qu'il y a une patrie et une religion, je me suis proposé pour objet de mon travail de former non des Robinson Crusoë, mais des citoyens utiles ; non des hommes purement naturels, mais des chrétiens raisonnables ; non des misanthropes, mais des hommes amis des hommes." (BARBIER, III, 1038) ; (BUISSON, Nouveau Dictionnaire de Pédagogie, 1658). Restaurations à la reliure, manque de papier en marge des six premiers feuillets du deuxième tome sans atteinte au texte, néanmoins BON EXEMPLAIRE en pleine reliure du temps. GOOD COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.