38 résultats

[ANONYME].

ORDONNANCE ET INSTRUCTION SELON LAQUELLE SE DOIBVENT CONDUIRE ET REGLER DORESENAVANT LES CHANGEURS OU COLLECTEURS DES PIECES D'OR ET D'ARGENT deffendues, rognées, legieres ou trop usées, et moiennant ce declairees, et reputées pour billon, à ce commis et sermentez, pour estre livrées és Monnoyes de sa Maiesté, et converties en deniers à ses coings et armes.

1633 Anvers, Hierosme Verdussen, Imprimeur des Monnoyes de Sa Maiesté, demeurant en la ruë dicte Cammerstrate, à l'Enseigne du Lion rouge, 1633. Grand in-quarto étroit de largeur (105 X 307) vélin souple à lacets ; (1) f. blanc, (126) ff. (A-Z4, Aa-Gg4, Hh2), (1) f. blanc. Annotations manuscrites anciennes à l'encre brune sur le premier contreplat, sur le recto du premier feuillet blanc et sur les recto-verso du dernier feuillet blanc ; lacets manquants.

ÉDITION ORIGINALE FRANÇAISE de ce manuel de poche à l'usage des changeurs de monnaies. Son format très étroit, à la manière de certains livres de comptes, devait permettre aux utilisateurs de le conserver en permanence avec eux pour consultation. L'ordonnance proprement dite, composée de 14 articles, occupe les six premières pages ; suit la description de PLUSIEURS CENTAINES DE MONNAIES, avec leur valeur et la reproduction gravée sur bois de l'avers et du revers de chacune d'entre-elles. SÉDUISANT EXEMPLAIRE dans sa reliure en vélin de l'époque, d'un format RARE et ATYPIQUE, très bien conservé compte-tenu de l'usage intensif et quotidien qui devait en être fait à l'époque. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

[SAINTONGE ou SAINCTONGE (Louise-Geneviève Gillot de)].

POÉSIES GALANTES DE MADAME DE SAINCTONGE.

1696 Paris, Jean Guignard, [15 janvier] 1696. In-12 (100 X 168 mm) veau fauve, armes frappées or au centre des plats, dos cinq nerfs, caissons dorés ornés aux petits fers, roulette et guirlande en queue, pièce de titre maroquin rouge, coiffes et coupes ornées d'une roulette dorée, tranches dorées sur marbrure, gardes marbrées (reliure légèrement postérieure) ; (1) f. blanc, (4) ff. de titre, dédicace et privilège, 200 pages, (4) ff. de catalogue et table, (1) f. blanc. Ex-libris manuscrit ancien à l'encre noire en grande partie effacé sur la page de titre.

ÉDITION ORIGINALE de ce recueil dédié à Madame Palatine, belle-soeur de Louis XIV. Il contient en tête du volume "Les Charmes des Saisons", PREMIER OPÉRA-BALLET DE NOTRE HISTOIRE, qui devait préparer une véritable révolution du genre lyrique. À propos de la création du ballet, Mme de Sainctonge explique dans son "Avis au lecteur" les «cabales » auxquelles elle dut faire face, terme par lequel elle désignait la conjonction du compositeur Pascal Colasse et de l'abbé Pic, soutenus par Lully, qui firent interdire sa pièce au profit de leur propre ballet des "Saisons". Louise-Geneviève de SAINTONGE, née Gillot de Beaucourt (1650-1718), femme de lettres et librettiste française d'origine hispanique, épousa un avocat du nom de Saintonge, sans doute originaire de Bourgogne. Elle semble avoir mené, si l'on en croit ses oeuvres poétiques assez personnalisées, une vie mondaine qui s'acheva dans la convivialité de la bonne société des environs de Dijon, où elle célèbrait avec une crânerie peu habituelle dans la littérature féminine du temps, les prestiges de Bacchus et de «Vénus cabaretière ». EXEMPLAIRE AUX ARMES DE CHARLES-HENRI, COMTE D'HOYM (1694-1736), ministre plénipotentiaire d'Auguste II, électeur de Saxe et roi de Pologne, auprès de la cour de France, et chevalier de l'aigle blanc de Pologne. «Ce fut un des bibliophiles les plus célèbres, qui forma avec passion de 1717 à 1735 une collection riche surtout en belles-lettres et en histoire, inégalée depuis pour le nombre, le choix et la reliure des ouvrages qui la composaient ; beaucoup provenaient des amateurs les plus fameux : Colbert, Cisternay du Fay et autres. Les volumes qu'il faisait relier étaient recouverts par Boyet de veau fauve ou de maroquin, avec ses armes sur les plats ». (François Moureau, "La Plume et le plomb", PUPS, page 184 - Lachèvre, III, 522 - OHR, 672 - Catalogue du baron Pichon, 3174). TRÈS BEL EXEMPLAIRE en reliure armoriée du premier tiers du XVIIIe siècle, d'une grande fraicheur. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

BAUDIER (Michel).

HISTOIRE DU MARESCHAL DE TOIRAS, où se voyent les effets de la valeur et de la fidélité : avec ceux de l'envie et de la jalousie de la Cour, ennemies de la vertu des grands hommes. Ensemble une bonne partie du Regne du Roy Louis XIII. Le pourtraict du Mareschal de Toiras, celuy des Monnoyes du cuivre, les Plans de Ré, & de Cazal, & plusieurs autres figures sont dans ce volume.

1644 Paris, Sebastien & Gabriel Cramoisy, 1644. In-folio (240 X 342 mm) basane brune, dos cinq nerfs, caissons dorés ornés, tranches jaspées (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, (20) ff. dont titre-frontispice et titre, 253 pages, 1 carte dépliante, (1) page et (14) ff., 27 pages, (1) f. blanc. Reliure frottée avec manques, coins inférieurs renforcés anciennement, cernes de mouillure et taches à plusieurs feuillets, dernier feuillet blanc sali.

ÉDITION ORIGINALE, RARE, écrite par Michel BAUDIER (1589-1645), militaire, gentilhomme de la maison du roi, historien et orientaliste qui participa aux campagnes du maréchal de Toiras en Italie en 1632 et 1633, et au siège de Turin de 1640. Elle contient un TITRE-FRONTISPICE entièrement gravé, une page de titre imprimée en rouge et noir ornée d'une grande vignette gravée reproduisant la marque de l'imprimeur, un PORTRAIT à pleine page de "Jean de sainct Bonnet, seigneur de Toiras, Mareschal de France" gravé par Huret, un PLAN dépliant de l'ile de Ré, un PLAN à double page de la "Ville Citadelle & Siege de Cazal par le Marquis de Spinola, soustenu par le Sr de Thoiras", de TROIS TABLEAUX généalogiques à pleine page, d'une planche de monnaies gravées dans le texte, de bandeaux, lettrines historiées et culs-de-lampe. La dernière partie de l'ouvrage (27 pages) est constituée par la "Harangue funèbre pour Monsieur le Mareschal de Toiras". Jean Caylar d'Anduze de Saint-Bonnet, seigneur de TOIRAS (1585-1636), militaire et gentilhomme français, favori de Louis XIII, termina sa carrière maréchal de France. Il est passé à la postérité pour sa vaillance, sa fermeté et son intransigeance, notamment durant le siège de l'île de Ré en 1627 et celui de la ville de Casal (Italie) en 1630. Le maréchal de Toiras fut tué par une décharge d'arquebuse lors de l'attaque de la forteresse de Fontaneto d'Agogna, en Italie. (Saffroy, III, 49532 - Cioranescu, 10390 - Michaud, T. XLI, 637). BON EXEMPLAIRE, conservé dans sa reliure d'époque, usagée, mais au corps d'ouvrage dans l'ensemble en bel état. GOOD COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

BAYLE (François) - GRANGERON (Henry).

RELATION DE L'ÉTAT DE QUELQUES PERSONNES PRÉTENDUES POSSÉDÉES. Faite d'autorité du Parlement de Toulouse. Par Me. François BAYLE [...] et Me. Henry GRANGERON [...] où ces Docteurs expliquent clairement par les véritables prinicipes de la Phisique [sic], des éfets [sic] que l'on regarde ordinairement comme prodigieux et surnaturels.

1693 Toulouse, Guillaume-Louïs Colomyez, 1693. In-16 (85 X 139 mm) demi-chagrin noir, dos quatre nerfs, filets à froid, titre doré, tranches rouges (reliure XIXe siècle) ; (1) f. de titre, 77 pages, (1) page d'avertissement au lecteur. Petit manque de papier dans l'angle inférieur droit de la page 23 sans atteiente au texte, cerne très clair de mouillure en marge inférieure de l'ensemble des feuillets, marge de tête un peu courte sans atteinte au texte.

DEUXIÈME ÉDITION, aussi RARE que la première qui a paru également à Toulouse en 1682 chez la Veuve Fouchac et Bély. «Il prouve que les démoniaques, s'ils ne sont pas des charlatans, sont des fous ou des hystériques ». (Collin de Plancy). François BAYLE (1622-1709) est un savant et médecin français qui professa à l'université de Toulouse. (Collin de Plancy, "Dictionnaire Infernal", 340 - Caillet, 857 - Yve-Plessis, 670, qui ne mentionne que l'édition de 1682 - Pas dans Dorbon). AGRÉABLE EXEMPLAIRE en reliure du XIXe siècle. PLEASANT COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

BELLARMINI (Roberto).

ROBERTO BELLARMINI POLITIANI. INSTITUTIONES LINGUAE HEBRAICAE, postremo recognitae, ac locupletatae. Huic editioni accesserunt Tabulae duae, quarum prima Hebraicae linguae praecipua elementa continet, altera vero omnium conjugationum Hebraicarum tam anomalarum, quam analogarum varietatem multiplicem ad simplicitatem facilimam revocatam, comprehendit.

1617 Coloniae Allobrogum [Genève], Johannes Pratensis, 1617. In-12 (106 X 162) vélin rigide ivoire, titre calligraphié à l'encre noire au dos (reliure de l'époque) ; (4) ff. de titre, avis au lecteur et index, 334 pages. Cachet à l'encre violette sur le second feuillet, restauration au premier plat, mouillures très claires en marge de quelques feuillets.

BONNE ÉDITION imprimée à Genève, l'édition originale ayant parue l'année précédente à Turin. Robert BELLARMIN (1542-1621) est un célèbre théologien italien qui fut conservateur de la bibliothèque du Vatican, et proche conseiller du pape Clément VIII. Il participa activement au procès de Giordano Bruno et à la controverse autour des théories de Galilée. BON EXEMPLAIRE dans sa reliure en vélin de l'époque. GOOD COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

BESSÉ (Guillaume).

HISTOIRE DES DUCS, MARQUIS ET COMTES DE NARBONNE, autrement appellez Princes des Goths, ducs de Septimanie, et Marquis de Gothie.

1660 Paris, Antoine de Sommaville, 1660. In-quarto (183 X 242) veau granité, double encadrement de filet à froid sur les plats, dos cinq nerfs, caissons dorés ornés à la grotesque, titre doré (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, (8) ff. de titre, épitre et table, 519 pages, (1) page d'errata, (1) f. blanc. Petite tache d'encre brune sur la tranche latérale (pp. 41 à 95), minime travail de ver dans l'angle inférieur droit de plusieurs feuillets, sans gravité et sans atteinte au texte, petit manque de papier dans la marge supérieure de la page 501, sans atteinte au texte. Cachet ancien à l'encre noire en marge du titre (abbaye de Fontfroide), ex-libris imprimé collé sur le premier contreplat (Léon Galibert).

ÉDITION ORIGINALE, très rare. Le texte de cet ouvrage s'appuie sur l'édition de 1645 intitulée "Histoire des Comtes de Carcassonne", du même auteur. Elle est considérablement augmentée, et ornée de jolies lettrines et culs-de-lampe gravés. L'ouvrage est dédié à François Fouquet, archevêque de Narbonne et conseiller du roi, qui est aussi le frère de Nicolas Fouquet, le célèbre surintendant des finances déchu par Louis XIV. L'achevé d'imprimer date du 25 octobre 1659. UN DOCUMENT CAPITAL : LA CHARTE DE NIQUINTA. Outre l'histoire desducs de Narbonne, l'ouvrage contient un recueil de plusieurs pièces historiques, dont la fameuse «Charte de Niquinta, Antipape des Hérétiques Albigeois [etc.]», imprimée ici pour la première fois (pp. 483 à 486). Cette Charte est d'une importance capitale pour l'histoire du catharisme dans la région, celui-ci étant alors en plein développement et cherchant à se donner une administration. La Charte, qui établit le Lauragais comme le coeur de l'Occitanie Cathare, a donné lieu à des débats passionnés entre spécialistes, certains accusant Guillaume Bessé d'avoir écrit un faux, d'autres le défendant. Le conflit a abouti à une conclusion dans un colloque fameux tenu à Nice en 1999, dont les Actes en ont été publiés en 2001. Ces Actes ont conclu à l'authenticité du document : «L'équipe de l'Institut de Recherche d'Histoire des textes a passé la Charte de Niquinta au crible de la critique formelle et défend son authenticité. Le document est contemporain des évènements rapportés, il s'agit d'un vidimus (copie) fait en 1232 d'une charte datée de 1167». Gaston Jourdanne, dans son ouvrage "Les Bibliophiles, les collectionneurs et les imprimeurs de l'Aude" rapporte que cette édition de 1660 est « RARISSIME ». Il mentionne également une édition de 1657 de cet ouvrage, qui serait la véritable première édition, mais nous n'en avons trouvé référence nulle part. L'exemplaire provient de la bibliothèque de l'abbaye de Fontfroide (cachet encré ancien sur le titre puis note manuscrite ancienne à l'encre brune au verso du premier feuillet blanc : «Ce livre provient de la Bibliothèque du Monastère de Fontfroide, près Narbonne, ainsi que l'indique l'estampille apposée à la page ci-contre » ; il a ensuite été acquis par l'historien et écrivain Léon GALIBERT (1803-1865), avec son ex-libris collé sur le premier contreplat. (Jourdanne, 38 - Saffroy, III, 46654 - De Bure, 5415 - Cioranescu, 11932). BEL EXEMPLAIRE conservé dans sa reliure d'origine. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

BLACHE (Abbé Antoine)].

REFUTATION DE L'HERESIE DE CALVIN, par la seule doctrine de Mrs de la R.P.R. pour affermir sans dispute les Nouveaux Convertis dans la Foy de l'Eglise Catholique.

1687 A Paris, Chez Antoine Lambin, 1687. In-12 (87 X 151) vélin doré souple à petites coutures apparentes (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, titre, (17) ff. (Epître, Avertissement, Table, Approbations), 274 pages, (1) f. (privilège), (1) f. blanc. Tranches blanchies.

EDITION ORIGINALE ornée d'une jolie vignette gravée par l'artiste espagnol Jean DOLIVAR (1641-1692) avec la devise "Compellit quos servat". Antoine BLACHE (1635-1714), est né à Grenoble. Après avoir suivi quelque temps la profession des armes, il embrassa l'état ecclésiastique et devint curé de Rueil, puis directeur des calvairiennes du Luxembourg. Après avoir publié sa "Réfutation de l'hérésie de Calvin", il composa contre la société des jésuites un libelle violent dont circulèrent des copies partielles, ce qui le fit mettre à la Bastille, où il mourut après avoir légué tous ses biens à l'Hôtel-Dieu. (BARBIER, IV, 178). Exemplaire en BON ETAT, dans sa reliure en vélin d'origine. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

BOODT (Anselmus Boetius de) [et] LAET (Joannis de).

GEMMARUM ET LAPIDUM HISTORIA quam olim edidit Anselmus Boetius de Boot, brugensis, Rudolphi II. Imperatoris Medicus. [Etc. ; relié à la suite :] DE GEMMIS ET LAPIDIBUS LIBRI DUO. Quibus praemittitur Theophrasti liber de Lapidibus Graece & Latine cum Brevibus Annotationibus.

1647 Lugduni Batavorum, [Leyde], Joannis Maire, 1647 [pour les deux ouvrages]. Deux ouvrages reliés en un fort volume petit in-8 (120 X 185), vélin rigide ivoire à petits rabats, coutures apparentes, dos lisse, titre calligraphié à l’encre noire et étiquette ancienne (reliure de l’époque); (3) ff. blancs, (4) ff. dont titre, 576 pages, (11) ff. d’index, (1) f. blanc, (32) ff., 210 pages, (3) ff. d’index, (2) ff. blancs. Minime cerne de mouillure claire dans l'angle supérieur gauche du corps de l'ouvrage.

TROISIÈME ET DERNIÈRE ÉDITION, la plus complète, de ce CÉLÈBRE TRAITÉ DE JOAILLERIE, que l'on a titré en français «Le Parfait joaillier». Il contient deux tableaux dépliants et des dessins dans le texte. «Toutes les pierres précieuses y sont étudiées, les procédés de taille et de polissage indiqués et illustrés de figures sur bois bien curieuses.» (Caillet). RELIÉ à la suite: LAET (Joannis de). "De Gemmis et Lapidibus libri duo. Quibus praemittitur Theophrasti liber de Lapidibus Graece & Latine cum Brevibus Annotationibus". (Caillet, I, 1285 pour l'édition originale de 1609 de l'ouvrage de Boodt - Graesse, I, 493). BEL EXEMPLAIRE conservé dans sa reliure en vélin de l'époque, intact et d'une belle patine. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

BORJON (Charles-Emmanuel).

ABREGE DES ACTES, TITRES, ET MEMOIRES CONCERNANT LES AFFAIRES DU CLERGE DE FRANCE, et tout ce qui s'est fait contre les Hérétiques depuis le règne de S. Louis jusques à présent.

1680 A Paris, Chez Federic [sic] Leonard, 1680. In-quarto (200 X 265) veau brun, dos cinq nerfs, caissons dorés, titre doré, large encadrement doré sur les plats, coupes ornées, tranches mouchetées en rouge (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, titre, (8) ff. d'epistre, avertissement et table, 718 pages, (17) ff. de tables, (1) f. blanc. Restaurations à la reliure ; cerne de mouillure claire à la page de titre et à quelques rares autres feuillets.

EDITION ORIGINALE et unique édition contenant une jolie vignette de titre et une tête-de-chapitre gravés. Le jurisconsulte Charles-Emmanuel BORJON (Pont-de-Vaux, 1633 - 1691, Paris) fut avocat au parlement de Paris et publia plusieurs ouvrages de droit. Ex-libris du "Grand séminaire de Beauvais" collé sur le premier contreplat. Ex-libris manuscrit sur la page de titre "Ex libris seminarii Sylo anectensis". PLAISANT EXEMPLAIRE de ce texte RARE, dans sa solide reliure d'époque. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

BRODEAU (Julien) - LOUËT (Georges).

RECUEIL DAUCUNS NOTABLES ARRESTS DONNEZ EN LA COUR DE PARLEMENT DE PARIS. Pris des Mémoires de feu Monsieur Maistre Georges LOÜET, conseiller du Roy en icelle. Reveu & augmenté de plusieurs Arrests intervenus depuis les Impressions précédentes, & d'autres notables Décisions, par feu Maistre Julien Brodeau, advocat en Parlement.

1750 Paris, Rocolet, Foucault, Guignard, 1668. Fort volume in-folio (230 X 390) veau fauve brun, dos six nerfs, caissons dorés ornés de fers d'angle et fleuron central, larges dentelles dorées en queue et en tête, titre doré, tranches jaspées en rouge (reliure de l'époque) ; (6) ff. d'avis, titre, dédicace, table des titres et chapitres, privilège, 1030 pages, (31) ff. de table et privilège, (4) pages de consultation et approbation des anciens avocats du Parlement. Ex-libris armorié «De la bibliothèque de M. de Lamothe, avocat de Bordeaux », et ex-libris manuscrit du même sur le titre. Coiffes habilement refaites, angles restaurés. Ex-libris manuscrit en marge du titre, importante note manuscrite ancienne sur le premier contreplat datée du «18 avril 1715 ». Quelques cernes de mouillure claire en marge de quelques feuillets.

NOUVELLE ET DERNIÈRE ÉDITION de cet IMPORTANT ET L'UN DES MEILLEURS RECUEILS DE JURISPRUDENCE du Parlement de Paris. Si Bruneau, dans son "Traité des Criées", prétend que le président Séguier fit des notes sur les arrêts de Louët, et que ce fut ces notes que Julien Brodeau augmenta, Henrys, au contraire, fait grand cas de Brodeau : «Brodeau a joint l'usage à l'étude, et l'application du barreau à l'étude des bons livres ; on ne peut mieux employer le temps qu'à lire ce qu'il nous a laissé des remarques par lui faites ; si le recueil de M. Louët est de soi recommandable, il ne l'est pas moins par le commentaire ». (Camus & Dupin, "Bibliothèque choisie des livres de droit", 878). AGRÉABLE EXEMPLAIRE. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

BROSSETTE (Claude).

PROCEZ VERBAL DES CONFERENCES TENUES PAR ORDRE DU ROI, entre Messieurs les Commissaires du Conseil, et Messieurs les Députés du Parlement de Paris, pour l'examen des Articles de l'Ordonnance Civile du mois d'avril, 1667. Et de l'Ordonnance Criminelle, du mois d'Août, 1670.

1700 A Louvain, Chez Claude de Montauban, 1700. In-quarto (205 X 264) basane fauve, dos cinq nerfs ornés, compartiments ornés, pièce de titre maroquin grenat, tranches mouchetées en rouge (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, titre, (4) ff. d'avertissement et table, 516 pages ; 272 pages. Angles et coiffes restaurés, pointes de rousseurs.

SECONDE EDITION, corrigée et augmentée. La première édition a été publiée en 1697 à Lyon chez Guillaume Barbier ; elle a été, tout comme la seconde édition, imprimée par les soins de Claude BROSSETTE (1671-1743), avocat, écrivain, l'un des fondateurs de l'Académie de Lyon, ami de Boileau et l'éditeur de ses oeuvres. (BARBIER, III, 1054). BON EXEMPLAIRE en reliure d'époque. GOOD COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

BULL (George).

DEFENSIO FIDEI NICAENAE, Ex Scriptis, quae exstant, Catholicorum Doctorum, qui intra tria prima Ecclesiae Christianae secula floruerunt. In qua obiter quoque CONSTANTINOPOLITANA confessio, de Spiritu Sancto, Antiquiorum restimoniis adstruitur.

1688 Oxonii E Theatro Sheldoniano [Oxford, Théâtre Sheldonian], 1688. Petit in-quarto (159 X 205) veau fauve, dos cinq nerfs, pièce de titre maroquin rouge, caissons dorés, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, titre avec vignette gravée, (7) ff. de dédicace, au lecteur, préface, index, 519 pages, (1) f. blanc.

DEUXIEME EDITION, corrigée et augmentée, la première ayant été publiée en 1685. "George BULL, théologien anglais (Wels 1634-1710), entra dans les ordres à l'âge de vingt et un ans, devint évêque de Saint-David en 1705 et, tout en remplissant avec zèle les fonctions de son ministère, il se livra à des études approfondies sur l'histoire ecclésiastique. Bull a publié plusieurs ouvrages qui prouvent la pénétration et la sagacité de son esprit". Quelques restaurations à la reliure, néanmoins exemplaire en BEL ETAT. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

CAPOBIANCO (Alessandro, da Vicenza).

CORONA E PALMA MILITARE DI ARTIGLIERA, ET FORTIFICATIONI [etc.].

1647 Venetia [Venise], Presso Antonio Bariletti, 1647. In folio (249 X 355) demi-vélin ivoire, plats de carton souple (reliure de l'époque); (4) ff. (dont titre orné d'une grande vignette gravée), 60 ff.. Ex-libris «DR» [Désiré Ruggieri] dessiné et gravé par Baticle collé sur le premier contreplat.

QUATRIÈME ÉDITION de ce RARE ET IMPORTANT TRAITÉ D'ARTILLERIE DE LA FIN DU XVIe SIÈCLE, la première édition ayant été imprimée en 1598, suivie de celles de 1602 et 1618, toutes publiées à Venise. INTÉRESSANTE ILLUSTRATION gravée sur bois comprenant un TITRE dans un encadrement composé de matériel militaire, représentant l'auteur en pied dans son cabinet, un fusil à la main, devant une table sur laquelle reposent un petit canon, une équerre, un compas, un plan de fortification, deux grandes plumes et une couronne, ainsi que 96 FIGURES SUR BOIS dans le texte, dont 18 de grand format, représentant des canons, du matériel militaire, des machines de guerre, des feux d'artifices, plans de fortifications, vue de ville, etc. L'ouvrage est conçu sous la forme d'un jeu de 69 questions-réponses entre deux interlocuteurs (ff. 1 à 44), suivi d'une série d'«instructions» ou «avvertimento» (ff. 45 à 58). Ces dialogues évoquent certaines idées défendues par des théoriciens de l'art militaire, pour mieux les dénigrer ensuite sur le ton de la moquerie, au profit de préceptes avancés par l'auteur. Ces dialogues et instructions concernent principalement l'artillerie, les fortifications et restaurations, la géométrie, la poudre à canon ainsi que les FEUX D'ARTIFICES. Alessandro CAPOBIANCO (1560-1635), originaire de Vicence, en Vénétie, était capitaine du corps des artilleurs de la ville de Crème, en Lombardie, sur le Serio. Il était au service de la République vénitienne. La rédaction de ce FAMEUX TRAITÉ, qui contient toutes les connaissances acquises au XVIe siècle sur la pratique de l'artillerie, lui réclama dix ans de travail. Dédié à Lunardo Rossetti, capitaine des bombardiers de Venise, l'ouvrage est divisé en CINQ PARTIES: 1): "Del Capitano sopra l'artiglieria è esaminato il bombardiero". (Du capitaine sur l'artillerie et en particulier du bombardier). 2) : "Delle provisioni nelle fattioni di mare con altri avvertimenti" (Du matériel utilisé pour les manoeuvres en mer avec d'autres instructions). 3) : "Delle invenzioni de fuochi artificiali per feste e giuoco" (Des feux d'artifices pour les fêtes et les jeux). 4): "Della cognizione per misurare distanze" (De la connaissance de la mesure des distances). 5): "Breve Ragionamento sopra la fortificazione" (Brefs raisonnements sur les fortifications). EXEMPLAIRE TRÈS PUR relié sur brochure, imprimé sur beau vergé à la forme, avec ses grandes marges d'origine conservées. Il provient de la BIBLIOTHÈQUE de Désiré-François RUGGIERI (1818-1885), qui fut l'artificier et le protégé de Napoléon III. Grand érudit, bibliophile, il fut également l'élève d'Ingres avant de succéder à son père Claude-Fortuné RUGGIERI, et de reprendre la célèbre entreprise familiale de feux d'artifices. (Cockle, "Bibliography of English military books up to 1642 and of contemporary foreign works", n°673 - Riccardi, "Biblioteca matematica italiana dalla origine della stampa ai primi anni del secolo XIX", I, 232 pour l'édition de 1598 - Graesse, "Trésor de livres rares et précieux", II, 43, pour l'édition de 1598 - Marini, "Biblioteca istorico-critica di fortificazione", p. 44). NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

CLAUDIN (A.) - PLACE (Joseph) - ROCHEBILIERE (A.).

BIBLIOGRAPHIE DES EDITIONS ORIGINALES D'AUTEURS FRANCAIS DES XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles réunies par M. A. ROCHEBILIERE.

1930 Paris, Editions de la Chronique des Lettres Françaises, Aux Horizons de France, 1930. In-8 (145 X 228) broché ; VIII-297 pages, (1) f. de table. Petit manque de papier en tête du dos.

PRÉCIEUSE DOCUMENTATION. C'est l'édition la plus complète, rédigée avec des notes et des éclaircissements par A. CLAUDIN et revue, corrigée et augmentée par Joseph PLACE. Exemplaire en grande partie non coupé, en BEL ÉTAT. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

DARNALT (Jean).

REMONSTRANCE, OU HARANGUE SOLEMNELLE, faicte en la Cour de la Seneschaucee, & siege Presidial d'Agenois, & Gascongne, à Agen.

1606 Paris, François Huby, 1606. In-12 (102 X 166 mm) veau blond glacé, encadrement de triple filet doré sur les plats, avec fer doré dans les angles, dos cinq nerfs filetés, caissons dorés ornés aux petits fers, guirlande dorée en queue, pièce de titre grenat, bordure intérieure entièrement ornée d'une dentelle dorée, tranches rouges (reliure circa 1870) ; (2) ff. blancs ajoutés à la reliure, (1) f. blanc, (4) ff. de titre et dédicace à la reine Marguerite de Valois, 134 ff.. Ex-libris manuscrit sur le titre. Petites taches brunes sur les plats.

ÉDITION ORIGINALE et unique édition de cet « ouvrage rare et recherché » (Brunet). On n'a que fort peu de renseignements sur Jean DARNALT, premier historien agenais qui fut nommé le 6 février 1597 procureur du roi au Présidial d'Agen. Né à ou près de Villeneuve-sur-Lot vers 1565, M. de Bellecombe le fait mourir en 1600, à l'âge de 35 ans. On s'accorde à penser que cette singulière harangue n'ait été prononcée par l'auteur dans la forme que nous lui connaissons. Elle dut certainement être remaniée, complétée et divisée en chapitres pour l'impression. On la retrouve en partie dans la préface des "Réflexions singulières sur l'ancienne Coustume d'Agen" (1665) de Jacques Ducros. « Malgré ses négligences naïves et ses fréquentes obscurités, la chronique de Darnalt n'en reste pas moins un livre très curieux et qu'on ne peut se dispenser de consulter pour l'histoire de l'agenais » (Jules Andrieu). EXEMPLAIRE D'ÉTIENNE BALUZE (1630-1718), avec son ex-libris manuscrit en bas du titre « Stephanus Baluzius Tutelengis », et sur le feuillet blanc la probable côte du livre dans sa bibliothèque « n°8265 ». Célèbre jurisconsulte et historiographe, originaire de Tulle, il fut également le secrétaire de l'archevêque de Toulouse, Pierre de Marca, et le bibliothécaire de Colbert. L'exemplaire est ensuite passé dans la bibliothèque de Louis-Hector de Galard de Brassac de Béarn, comte et prince de Béarn (1802-1871), militaire, diplomate et homme politique français, avec son ex-libris armorié de la « Bibliothèque du château de Wideville ». C'est très probablement le comte de Galard qui a fait exécuté la reliure en veau blond qui pare désormais cet exemplaire, et qui a fait rapporter sur un des premiers feuillets blancs ajoutés à la reliure l'ex-libris d'Étienne-François d'Aligre, comte de Maran (1727-1798), premier président au Parlement de Paris et qui avait réuni une très belle bibliothèque. AGRÉABLE EXEMPLAIRE en veau blond du XIXe, de belle provenance. [Bibliographie : Andrieu, "Bibliographie de l'agenais", 211-212 - Labadie, "Catalogue de la bibliothèque", n°3041, «Rare » - Guiguard, II, page 10 - Provenance : Étienne Baluze (ex-libris manuscrit), Étienne-François d'Aligre, comte de Maran (ex-libris) et Louis-Hector de Galard de Brassac de Béarn, comte et prince de Béarn (ex-libris gravés)]. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

DU BREUIL (Jean).

SECONDE PARTIE DE LA PERSPECTIVE PRATIQUE qui donne une grande facilité à trouver les apparences de tous les Corps Solides, tant Reguliers qu'Irreguliers, penchez, renversez, inclinez et declinez comme l'on voudra, soit qu'ils posent sur Terre, ou qu'ils soient suspendus en l'Air. Par un religieux de la Compagnie de Jésus.

1663 Paris, Jean Du Puis, 1663. In-quarto (188 X 255 mm) basane brune granitée, dos cinq nerfs, caissons dorés et ornés d'un grand fleuron, coupes ornées d'une roulette dorée, tranches mouchetées en rouge (reliure de l'époque) ; faux-titre, titre, titre gravé, (9) ff. d'avis au lecteur, table et privilège, (5) ff. de titres de chapitre, 123 ff. (pagination double pour les planches et le texte en regard), (6) ff. de table. Habile restauration en tête du feuillet 85/86 qui a été remplacé en fac-similé sur une bande de 8 centimètres, petit manque de papier (1,5 cm de côté) à l'angle supérieur du feuillet 95/96, sans aucune atteinte au texte, cerne de mouillure claire en queue de quelques feuillets, coiffes et un angle restaurés, mors du premier plat fendu mais son articulation reste solide.

SECONDE PARTIE de ce "Traité de perspective" qui en compte trois ; elle traite des "Corps Solides inclinés", et est indépendante des deux autres parties, ce volume ne possédant d'ailleurs pas de mention de tomaison sur le titre. Cet ouvrage est illustré d'un MAGNIFIQUE TITRE entièrement gravé par Gabriel LADAME (graveur au burin qui travailla en France et en Allemagne au XVIIe), de trois bandeaux (dont un répété deux fois), de deux belles lettrines et de 123 PLANCHES gravées hors-texte avec le texte en regard. Dans l’avis « Au lecteur » qui introduit l’ouvrage, Jean DU BREUIL explique que « son premier dessein n’était pas de faire un tome séparé des corps solides inclinés », mais que se rangeant ensuite à cette décision, il avait « divisé cette SECONDE PARTIE, EN CINQ TRAITEZ. AU PREMIER, sont les definitions des Plans, des Angles, des Solides, & des Inclinements, à fin d'agir en ces Pratiques selon les principes que nous aurons establis. Le SECOND, est des pièces inclinées parallèlement à l'Horizon ; [...]. Le TROISIESME, contient tous les autres inclinements, renversements, chûtes, et pentes qu'on peut donner aux Solides [...]. Au QUATRIEME, l'on trouvera les Pratiques pour suspendre, soutenir en l'air, et élever de terre toute sorte de Corps Solides, Reguliers ou Irreguliers, [...]. Le CINQUIEME, est pour trouver toutes les apparences des Polyëdres, ou Corps Reguliers, en telle veuës, situations, et aspects qu'ils peuvent avoir ». Les volumes qui composent la première édition ont été distribués en différentes années : en 1642 pour le premier tome publié chez Melchior Tavernier et François L'Anglois, en 1647 et 1648 chez Langlois pour les deuxième et troisième tomes. Notre exemplaire est imprimé par Jean DU PUIS, exerçant à Paris rue Saint-Jacques, à la Couronne d'or. Ce libraire semble s'être spécialisé dans la réédition d'ouvrages d'architecture puisqu'il publia, également en 1663, le livre de Pierre Le Muet "Maniere de bien bastir pour toutes sortes de personnes [...]", paru pour la première fois en 1623. Notre édition semble être en tous points identique à la première ; le privilège reprend d'ailleurs celui attribué à François Langlois le "8 may 1647", et ce pour une période de 20 ans. Jean DU BREUIL (1602-1670), fils du libraire Claude Du Breuil, exerça d'abord la profession de son père, puis entra dans la Compagnie de Jésus. Il séjourna plusieurs années à Rome où il s'est intéressé à l'architecture. L'ouvrage traite de toutes les pratiques de la perspective. « Cet ouvrage est le plus estimé que nous ayons sur cette matière, et les exemplaires n'en sont pas communs » (DE BURE, 2010). PLAISANT EXEMPLAIRE DE CE LIVRE RARE, avec les gravures d'un bon tirage. GOOD COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

GIRARD].

LES ENTRETIENS DE FEU MONSIEUR DE BALZAC.

1659 A Leide, Chez Jean Elsevier, 1659. In-16 (132 X 80) basane mouchetée, dos quatre nerfs, compartiments ornés de caissons dorés, tranches mouchetées (reliure XVIIIe) ; 396 pages (dont titre gravé) + Table des Matières (10 pages).

PREMIERE EDITION. Une autre édition a paru postérieurement à Amsterdam en 1663 au même format. [BARBIER, II, 128). Quelques habiles restaurations. BON EXEMPLAIRE. GOOD COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

HEINSII (Danielis) – HENSIUS (Daniel).

POEMATA AUCTIORA EDITORE NICOLAO HEINSIO, DAN. FIL. [relié à la suite :] POEMATA GRAECA : ET E GRAECIS LATINE REDDITA ; dîverso tempore ac aetate conscripta. Quibus adoptivorum liber accedit.

1640 Lugduni Batavor [Leyde], Apud Francis Hegerum, 1640. Deux parties en un fort volume petit in-12 (83 X 130) vélin ivoire à coutures apparentes, auteur et titre au dos à l'encre brune, date en queue (reliure de l'époque) ; (10) ff. dont titre illustré, 575 pages ; [relié à la suite :] 189 pages dont titre, (3) pages d'errata.

JOLIE ÉDITION ELZÉVIRIENNE. «Edition la meilleure, la plus complète et la plus belle des poésies latines et grecques de Daniel Hensius. Nous ne savons pourquoi les elzeviriographes ont omis de la citer, car elle mérite à tous égards la préférence sur celle de 1621, la seule que les Elzevier aient donnée de ce recueil. » (WILLEMS, 1613). BEL EXEMPLAIRE, très pur, dans sa reliure d'origine en vélin du temps. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

HÉLIODORE D'ÉMÈSE.

AETHIOPICORUM LIBRI X. Ad fidem Mss. ab HIERONYMO COMMELINO emendati, multis in locis aucti, eisdemque notis illustrati. Accessit huic editioni Sententiarum ex hoc opusculo collectarum series. Item rerum insigniorum Index. [Les ÉTHIOPIQUES].

1611 Lugduni [Lyon], Apud viduam Ant. de Harsy [Chez la veuve Antoine de Harsy], ad insigne Scuti Coloniensis, 1611. Grand in-12 (119 X 179) maroquin rouge, encadrement de triple filet doré sur les plats, dos lisse orné d'un double filet doré en place des nerfs, losange perlé dans les compartiments avec fleuron central, filets perlés courbes, roulettes dorées en queue, coupes et coiffes ornées, bordure intérieure, tranches dorées (reliure du XVIIIème siècle) ; (8) ff. dont titre, 582 pages, (17) ff.. Ex-libris « M. Bonvallet, rue Basse-du-Rempart ». Restauration ancienne en marge latérale de la page de titre.

JOLIE IMPRESSION LYONNAISE à deux colonnes, avec la traduction latine en regard du texte grec, suivie des annotations de Jérôme COMMELIN. "Les Éthiopiques ou Théagène et Chariclée", seule oeuvre d'Héliodore, passe pour être le premier roman grec. Ce récit des amours de Théogène et Chariclée fut composé au IIIe siècle de notre ère par Héliodore d'Émèse, évêque de Tricca en Thessalie. Imprimé pour la première fois à Bâle en 1534, Il fut très populaire pendant la Renaissance, et a inspiré les romans français du début du XVIIe siècle. On raconte que Racine, dans sa jeunesse, se plaisait à le lire dans le texte même, au point de l'avoir appris par coeur. BEL EXEMPLAIRE relié en maroquin du XVIIIe. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

JOLY (Claude).

HISTOIRE DE LA PRISON ET DE LA LIBERTÉ DE M. LE PRINCE.

1651 A Paris, Chez Augustin Courbé, 1651. In-quarto (178 X 230) vélin souple, titre calligraphié à l'encre noire (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, titre orné d'une vignette gravée, (2) ff. d'avertissement au lecteur et errata, 227 pages, (1) f. blanc. Quatre feuillets (pages 65 à 72) ont été reliées à l'époque à l'envers. Tache brune en marge du second plat, quelques rousseurs et cernes de mouillure claire.

« ÉDITION CURIEUSE et assez bien écrite» (Lelong). Parue la même année que l'édition originale éditée sans lieu ni nom d'éditeur, elle est ornée sur la page de titre d'une belle vignette gravée représentant au centre un palmier avec la devise Curvata Resurgo, symbole et devise de l'imprimeur parisien Auguste Corbé. LES TROUBLES DE LA FRONDE ET L'EMPRISONNEMENT DES LIGUEURS. Le 18 janvier 1650, le Grand Condé, son frère le prince de Conti et son beau-frère le duc de Longueville furent jetés en prison sans motif juridique valable par la reine-régente qui voulait refréner leurs ambitions. Ils subirent une détention de treize mois, mais le 7 février1651, devant l'union des Frondes, Mazarin s'enfuit et libéra les princes. Condé prit la tête de la Fronde des princes, malgré la majorité de son grand cousin, Louis XIV. Ce sont les intrigues relatives à l'emprisonnement des princes et à l'éloignement du cardinal Mazarin qui sont ici relatées. Claude JOLY (1607-1700), fut d'abord avocat, puis ecclésiastique et devint grand chantre de Notre-Dame-de-Paris. Il accompagna le duc de Longueville au congrès de Munster où il lui fut très utile. Pendant les troubles de la Fronde, il se retira à Rome. De retour en France, il tint un rang honorable dans la république des lettres, mêlant avec choix l'érudition ecclésiastique et profane, connaissant particulièrement les auteurs du moyen et du bas âge, surtout les historiens français. Michaud, XXI, 119 – Barbier, II, 707 – Cioranescu, 36533 – Lelong, Bibliothèque historique, 23265. PLAISANT EXEMPLAIRE dans sa reliure d'origine en vélin souple à belle patine dorée. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

LA HOUSSAYE (Nicolas Amelot de).

LETTRES DU CARDINAL D'OSSAT. Nouvelle édition, corrigée sur le Manuscrit original, & notablement augmentée. Avec des notes Historiques & Politiques. [2 volumes].

1698 Paris, Jean Boudot, 1698. Deux volumes in-quarto (209 X 263) basane havane, plats ornés d'armes dorées, dos cinq nerfs, caissons dorés, pièce de titre maroquin grenat, tranches jaspées (reliure de l'époque). Cerne de mouillure claire allant s'estompant dans l'angle inférieur droit des douze premiers feuillets du tome premier. Ex-libris manuscrit sur le titre du premier tome: «Monseigneur de Beauvau, Archevêque de Narbonne».

LA MEILLEURE ÉDITION DE CE CLASSIQUE DE DIPLOMATIE ET DE POLITIQUE ÉTRANGÈRE. Corrigée sur le manuscrit original, elle a été notablement augmentée. Elle est précédée d'une vie du cardinal rédigée par Amelot de La Houssaye, dont Pierre Bayle, dans son "Dictionnaire Critique", affirme qu'elle est «très exacte et dressée avec beaucoup de discernement». Elle contient un BEAU PORTRAIT du cardinal gravé hors-textepar Thomassin, graveur du roi. UN PERSONNAGE DE PREMIER PLAN : le cardinal d'OSSAT (1537-1604) accompagna Paul de Foix dans ses Ambassades à Rome (1573-1581), et géra les affaires françaises à la mort de ce dernier jusqu'à l'arrivée de Jean de Vivonne en 1584. Il entra alors comme Secrétaire de la Maison du Cardinal d'Este, protecteur des affaires de la France. Demeurant à Rome comme agent de la Reine Louise de Lorraine, veuve de Henri III, c'est lui qui négocia l'abjuration d'Henri IV. OUVRAGE CAPITAL DE L'HISTOIRE DIPLOMATIQUE FRANÇAISE : «Le cardinal d'Ossat, homme d'une grande pénétration, prenait ses mesures avec tant de discernement, que, dans toutes les affaires et les négociations dont il fut chargé, il est impossible de trouver une fausse démarche. Il sut allier dans un degré éminent la politique avec la probité, les grands emplois avec la modestie, les dignités avec le désintéressement. Nous avons de lui un grand nombre de "Lettres" qui passent avec raison pour des chefs-d'oeuvre de politique. On y voit un homme sage, mesuré, décidé dans ses principes et dans son langage. » (Louis Mayeul Chaudon). EXEMPLAIRE AUX ARMES de Charles Le Goux de la Berchère (1647-1719), qui fut nommé évêque de Lavaur le 18 juin 1677. BEL EXEMPLAIRE EN RELIURE ARMORIÉE de l'époque. (Provenance: Charles Le Goux de la Berchère - Monseigneur de Beauvau, archevêque de Narbonne - Marquis de Belvèze - Bibliographie: OHR, 2334, fer n°2 - Louis Mayeul Chaudon, "Dictionnaire historique", T. XXI, page 49). NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

LAFAILLE (Germain de).

ANNALES DE LA VILLE DE TOULOUSE depuis la réunion de la Comté de Toulouse à la Couronne [de 1271 à 1514] : avec un abrégé de l'ancienne histoire de cette ville et un recueil de divers titres et actes pour servir de Preuves ou d'éclaircissement à ces Annales. [2 volumes].

1687 A Toulouse, Chez Guillaume-Louis Colomyez & Jérôme Posuël, 1687-1701. Deux forts volumes petit in-folio (257 X 357) basane blonde glacée, dos six nerfs, pièces de titre et de tomaison grenat, large encadrement de filet à froid sur les plats, tranches rouges (reliure postérieure). TOME I : (2) ff. blancs, titre, (18) ff., 149 pages, (1) f., 344 pages, (1) f., 128 pages, (18) ff., 20 pages ; [relié à la suite] titre, (3) ff. de dédicace et avertissement, 46 pages, (1) f. de table, (1) f. blanc. TOME II : titre, (4) ff. d'avertissement et errata, 548 pages, (2) ff., 112 pages, CII pages, (1) f., 20 pages, (20) ff. Piqures éparses, quelques feuillets roussis, erreurs de pagination et quelques feuillets intervertis sans manque.

EDITION ORIGINALE de cet IMPORTANT OUVRAGE. Elle est illustrée de deux vignettes de titre, neuf bandeaux, neuf lettrines et quatre culs-de-lampe gravés sur cuivre par Sébastien Le Clerc (1637-1714) et Jacques Simonin, ainsi que de trois bandeaux, quatre lettrines et 58 culs-de-lampe gravés sur bois. « La Faille s'est inspiré de la méthode de Catel pour l'appliquer plus spécialement à l'histoire de Toulouse. Après Catel, il a rejeté toutes les fables des auteurs des XVe et XVIe siècles. Pour l'histoire de la ville après 1271, il s'est servi surtout des Annales manuscrites qu'il commente année par année, en donnant la liste des Capitouls. Le tome I comprend d'abord un "Abrégé de l'ancienne histoire de la ville de Toulouse, des origines à 1271" (149 pages) ; les "Annales" (proprement dites) et une "Dissertation sur l'or de Toulouse" par M. de Lagni (344 pages) ; "Divers titres et actes pour servir de preuves ou d'éclaircissements aux Annales de Toulouse : (Saisimentum comitatus Tolosae)", transcription de différents actes intéressant Toulouse, sa municipalité, son Parlement, etc. ; enfin, table des noms des capitouls et table générale (128 pages). Dans le tome second, les "Annales de 1515 à 1610", table des capitouls pour cette période, diverses additions » (LIMOUZIN-LAMOTHE, 139). Dans le tome premier a été RELIE A LA SUITE un ouvrage d'une cinquantaine de pages de François GRAVEROL intitulé "Notice ou abrégé historique des vingt-deux villes, chefs des diocèses de la province de Languedoc", publié "A Toulouse, de l'Imprimerie de Guillaume Louis Colomyez, 1696". Il contient une vignette de titre, deux bandeaux et deux lettrines gravés sur cuivre (LIMOUZIN-LAMOTHE, 129). Le portrait de l'auteur, peint par le peintre Antoine Rivalz, MANQUE, comme la plupart du temps, ayant été gravé postérieurement à l'impression du tome second, en 1702. (BRUNET, III, 742 - HERMET, 11589 - SAFFROY, 25832 - GUIGARD, 2595). BEL EXEMPLAIRE, dans une FRAICHE RELIURE, probablement réalisée à la fin du XVIIIe siècle. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

LE COMTE (Louis).

NOUVEAUX MEMOIRES SUR L'ETAT PRESENT DE LA CHINE. [2 volumes].

1697 A Paris, Chez Jean Anisson, 1697. Deux volumes in-12 (101 X 171) veau marbré, dos cinq nerfs ornés, caissons dorés, titre et tomaison dorés, tranches mouchetées en rouge (reliure moderne). Tome I : portrait-frontispice, titre, (15) ff., 410 pages, 18 planches et un tableau ; Tome II : titre, (1) f. de table, 435 pages, (9) pages de table et privilège, 2 planches. Six feuillets du premier tome comportent des taches claires sans gravité ne gênant pas la lisibilité du texte.

SECONDE EDITION, la première ayant paru un an auparavant chez le même éditeur. Elle est illustrée d'un portrait gravé de l'empereur Cam-Hy, d'un tableau dépliant intitulé "Recueil de tous les mots qui composent la Langue Chinoise" et de 20 PLANCHES gravées hors-texte, dont deux dépliantes, représentant les machines astronomiques de l'observatoire de Pékin installées par le père Ferdinand Verbiest (sphère armillaire zodiacale, sphère équinoxiale, Horizon Azimutal, Sextant de huit pieds de rayon, globe céleste, etc.) et des types (écolier, soldat, colonel, mandarin, dame en déshabillé), ainsi qu'une intéressante vue d'un artisan actionnant une "machine pour couper l'aimant". Louis LECOMTE, missionnaire jésuite, fut l'un des six mathématiciens envoyés en Chine en 1685 par la compagnie. Après deux années passées au royaume de Siam, il arriva le 8 février 1687 à Pékin, où on lui assigna la mission du Chen-si, l'une des plus pénibles de l'empire par son étendue, son climat et la distance entre les différentes églises. Durant cinq ans, il sillonna une grande partie du territoire chinois, ce qui lui permit de récolter de nombreuses et précieuses observations. "Cet ouvrage, écrit certainement d'une manière intéressante, est encore aujourd'hui l'un des livres où les gens du monde peuvent puiser les connaissances les plus exactes sur ce pays singulier et peu connu alors ; mais l'auteur fut accusé d'exalter beaucoup les chinois" (Quérard, 58). La parution de cet ouvrage "va déclencher un conflit théologique, une série de pamphlets pour ou contre, et imposer la Chine à l'attention de la France et de l'Occident" (Etiemble). « Cet ouvrage contient de très curieux détails sur les moeurs, usages et industries des chinois » (CHADENAT, 6339). PLAISANT EXEMPLAIRE, dans un pastiche de reliure ancienne bien réalisé, au dos décoratif très orné. (CHADENAT, 6339 – QUERARD, 58 – CORDIER, BS, 39). NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

LOYSEAU (Charles).

CINQ LIVRES DU DROIT DES OFFICES. [relié à la suite :] TRAITE DES SEIGNEURIES. [relié à la suite :] TRAITE DES ORDRES ET SIMPLES DIGNITEZ. [3 ouvrages].

Cologni [Cologne], Isaac Demonthouz, 1613 [et] Sans lieu, par Balthazard l'Abbé, 1613 pour les deux ouvrages suivants. Trois ouvrages reliés en un fort volume grand in-8 (180 X 250) cuir suédé, encadrements de triple filet à froid sur les plats, dos quatre nerfs (reliure de l'époque) ; (3) ff. blancs, titre imprimé en rouge et noir et orné d'une grande vignette gravée, (2) ff. d'épitre et table, 762 pages, (22) ff. de table, (1) f. blanc, [relié à la suite :] 246 pages (dont titre), (1) f. blanc, (9) ff. de table, [relié à la suite :] 172 pages (dont titre), (8) ff. de table, (3) ff. blancs. La plupart des feuillets sont roussis, dos et plats en partie tachés, petit manque de peau en queue du dos.

RARE ET INTERESSANTE REUNION d'oeuvres de Charles Loyseau, imprimées à Cologne par Isaac DEMONTHOUZ et probablement à Genève par Balthasard L'ABBE. La page de titre est ornée d'une belle vignette gravée reproduisant le portrait de l'auteur en buste ceint d'une couronne de lauriers, avec en sous-titre les quatre vers suivants signés "Lamberdiere" : « Le peintre a seulement icy tracé le trait / De l'autheur de ce livre en peignant son visage / Mais luy pour animer vivement son pourtrait / Fait voir son bel esprit dedans son docte ouvrage ». Deuxième édition pour les "Cinq livres du droit des Offices" qui a été publié pour la première fois par Abel L'Angelier en 1610. Le "Traité des Seigneuries" est annoncé "Edition troisiesme, corrigée & augmentée par l'Autheur", mais cette mention est fictive puisqu'une édition imprimée en 1610 par Abel L'Angelier comporte déjà cette mention d'"Edition Troisiesme", les deux précédentes éditions ayant été publiées en 1608 et 1609. Quant au "Traité des ordres et simples dignitez" il a été édité une première fois en 1610, toujours chez Abel L'Angelier. Charles LOYSEAU (1566-1627), célèbre jurisconsulte français né à Nogent-le-Roi, avait une connaissance profonde du droit romain, dont il s'aidait pour résoudre les difficultés de notre droit coutumier. Ses ouvrages ont conservé de l'estime comme monuments de notre ancienne constitution féodale. (MICHAUD, Biographie universelle). PLAISANT EXEMPLAIRE dans sa reliure d'époque en BON ETAT. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

LUCAIN (Marcus Annaeus LUCANUS).

M. ANNAEI LUCANI PHARSALIA, sine de Bello Civili Caesaris et Pompeii. Lib. X. Cum Notis Hugonis Grotii et Annotationibus Thomae Farnabii.

1651 Amstelodami [Amsterdam], Apud Ioannem Ianssonium, 1651. In-16 (83 X 135) vélin ivoire, titre calligraphié en noir au dos (reliure de l'époque) ; 377 pages (dont titre gravé), 7 pages non chiffrées.

OUVRAGE contenant un joli titre gravé représentant une scène de bataille. Texte en latin avec d'importantes notes dans les marges. Quelques cernes de mouillures claires, sans aucune gravité. BEL EXEMPLAIRE dans sa fraîche reliure en vélin de l'époque. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.