39 résultats

LUCAIN (Marcus Annaeus LUCANUS).

M. ANNAEI LUCANI PHARSALIA, sine de Bello Civili Caesaris et Pompeii. Lib. X. Cum Notis Hugonis Grotii et Annotationibus Thomae Farnabii.

1651 Amstelodami [Amsterdam], Apud Ioannem Ianssonium, 1651. In-16 (83 X 135) vélin ivoire, titre calligraphié en noir au dos (reliure de l'époque) ; 377 pages (dont titre gravé), 7 pages non chiffrées.

OUVRAGE contenant un joli titre gravé représentant une scène de bataille. Texte en latin avec d'importantes notes dans les marges. Quelques cernes de mouillures claires, sans aucune gravité. BEL EXEMPLAIRE dans sa fraîche reliure en vélin de l'époque. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

MARCA (Pierre de).

HISTOIRE DE BÉARN, contenant l'histoire des rois de Navarre, des Ducs de Gascogne, Marquis de Gothie, Princes de Béarn, Comtes de Carcassonne, de Foix et de Bigorre. Avec diverses observations géographiques, et historiques, concernant principalement lesdits Païs.

1640 Paris, Jean Camusat, 1640. In-folio (244 X 368 mm) veau fauve marbré, encadrement de double filet doré sur les plats, dos six nerfs, caissons dorés, fleuron central, tranches jaspées (reliure de l'époque) ; (8) ff. dont titre, 850 pages, (10) ff.. Coiffe supérieure habilement restaurée, cerne de mouillure claire dans l'angle supérieur gauche du corps de l'ouvrage, plus marqué aux premiers feuillets et allant s'estompant, infime travail de ver dans la marge latérale gauche des premiers feuillets, se réduisant à une tête d'épingle dès la page 7.

ÉDITION ORIGINALE, «rare et recherchée» (Labarère). Elle est ornée d'une grande vignette de titre, de lettrines et de reproductions de sceaux gravés sur cuivre (pages 624, 625, 658). «C'est la première histoire solide du Béarn. Le manuscrit fut terminé en 1633, mais la fin ne fut jamais publiée (l'histoire s'arrête en 1300); peut-être n'a-t-elle jamais été écrite. Cet ouvrage est peu commun et très recherché.» (Saffroy). Cet ouvrage «contient notamment une des premières descriptions du Pic du Midi d'Ossau» (Labarère). «Rare. Oeuvre historique fondamentale des Pyrénées.[...] Très recherché en très bonne condition » (Dendaletche). (Saffroy, II, 17724 - Labarère, I, 961 - Dendaletche, 1214 et pp. 56/57 du tome II). BEL EXEMPLAIRE en reliure d'époque et à belles marges, condition rare. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

MARTINI (Martin).

SINICAE HISTORIAE DECAS PRIMA, Res à gentis origine ad Christum natum in extrema Asia, sive Magno Sinarum Imperio gestas complexa.

1659 Amsteldami [Amsterdam], Joannem Blaeu, 1659. In-12 (102 X 158) veau brun granite, dos cinq nerfs ornés, caissons dorés, pièce de titre maroquin grenat, coupes ornées, tranches mouchetées rouge (reliure de l'époque) ; 413 pages (dont titre), (1) page et (8) ff. d'index. Coiffe supérieure restaurée, deux déchirures sans manque à deux feuillets habilement recollées.

SECONDE ÉDITION de l'UNE DES MEILLEURES HISTOIRES ANCIENNES DE LA CHINE. Elle est aussi RARE que la première parue l'année précédente au format in-quarto à Munich chez Lucas Straub. Elle contient également quelques bois gravés dans le texte. Né à Trente en 1614, MARTINI fut admis à l’âge de dix-sept ans dans la Compagnie de Jésus. Après avoir fait sa philosophie au collège romain, où il suivit les cours d’Athanasius Kircher, il se rendit à Lisbonne pour y poursuivre ses études, puis s’embarqua pour l’Asie en 1638. Arrivé en Chine en 1643, il s’installa à Hang-Tcheou et devint supérieur de la mission. Pendant son séjour, Martini se consacra à l’étude de la langue et de la civilisation chinoise, ainsi qu’à l’astronomie. Après la conquête mandchoue, il fut traité avec beaucoup d’égards par l’empereur Ming, et put visiter un grand nombre de provinces chinoises. Rappelé à Rome pour y être nommé procureur, il s’embarqua en 1650: la traversée fut mouvementée, et le Père Martini aborda successivement Macassar, l’Irlande, la Norvège, l’Allemagne et la Belgique, très bien accueilli par les savants de ces pays à qui il apportait des renseignements précieux sur la nouvelle dynastie chinoise. Lors de son séjour à Amsterdam, il mit au point son célèbre Novus Atlas Sinensis, rédigé durant la longue traversée. Son retour en Chine en 1657 fut marqué par une traversée désastreuse durant laquelle le navire fit pris par des pirates, mais Martini put finalement atteindre sa mission de Hang-Tcheou en 1658, où il mourut le 6 juin 1661. UN OUVRAGE IMPORTANT DANS L'HISTOIRE DES ÉTUDES SINOLOGIQUES : divisée en deux parties, cette «première décade», seule parue, traite de l’histoire de la Chine jusqu’à l’an 6 avant notre ère. Martini avait l’intention de la compléter, mais peu après son retour en Chine en 1658 il tomba malade et mourut trois ans plus tard. La plupart des informations contenues dans son ouvrage proviennent de sources chinoises et le livre du Père Martini demeura pour plus d’un siècle la seule histoire sérieuse de la Chine ancienne écrite par un européen. «Dans la première partie de ses Fastes, le Père Duhalde n’a donné autre chose qu’une traduction de l’ouvrage du Père Martini; et c’est encore là qu’ont puisé les auteurs de l’Histoire Universelle. Jusqu’au Père de Mailla, on n’avait rien de mieux, ni même d’aussi bon que Martini.» (Sommervogel). (CORDIER, BS, 580 - « Très bonne histoire des Missions des Jésuites en Chine », CHADENAT, 369 - SOMMERVOGEL, V-650, 10). NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

MEURSIUS (Johannes) - MEURS (Jean de).

GRAECIA FERIATA. Sive, de festis Graecorum, libri VI. [&] ELEUSINIA. Sive, de cereris Eleusinae sacro, ac festo. Liber Singularis. [&] PANATHENAEA. Sive, de Minervae illo gemino festo, liber Singularis.

1619 Lugduni Batavorum [Leyde], ex officinâ Elzeviriana [Isaac Elzevier], 1619. Trois ouvrages reliés en un volume petit in-quarto (153 X 210) veau havane foncé, double encadrement de filet doré sur les plats, dos cinq nerfs, caissons de double encadrement de filet doré avec fleuron central, dentelle dorée en queue et tête, titre doré (reliure de l'époque). (3) ff. blancs, 341 pages (dont titre), (1) page d'achevé d'imprimer, (1) f. blanc ; (8) ff. (dont titre), 104 pages ; (4) ff. (dont titre), 48 pages, (3) ff. blancs. Restauration à la coiffe supérieure, trace de frottement sur les nerfs.

EDITION ORIGINALE de ces trois rares ouvrages imprimés en caractères grecs et latins par Isaac ELZEVIER. Ils traitent des fêtes et mystères de la Grèce, notamment des fêtes en l'honneur de Cérès ("Eleusinies") et d'Athènes ("Panathénées"). Jean de MEURS, dit "MEURSIUS" (1579-1639), savant philologue hollandais, tient une place distinguée parmi les érudits précoces. Le nom de sa famille était "De Meurs", qu'il latinisa suivant l'usage des érudits de son temps. On doit à ce savant toute une suite de dissertations d'une grande autorité sur une foule de points de littérature et d'histoire critique. (WILLEMS, Les Elzevier, 160, 159, 161 - RAHIR, Catalogue d'une collection unique de volumes imprimés par les Elzevier, 130, 128, 131). BEL EXEMPLAIRE. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

MYDORGE (Claude).

EXAMEN DU LIVRE DES RECREATIONS MATHEMATIQUES et de ses problèmes en Geometrie, Mechanique, Optique, & Catoptrique. Où sont aussi discutées & restablies plusieurs experiences Physiques y proposées.

1638 A Paris, Chez Rolet Boutonne, 1638. Quatre parties en un volume in-12 (107 X 163) vélin rigide à coutures apparentes, titre calligraphié à l'encre noire en tête du dos (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, titre, (7) ff., 280 pages, 63 pages (dont titre), (1) page blanche, titre, (1) f. « Au lecteur », 67-106 pages, (5) ff. de table, (1) f. blanc, 39 pages (dont titre), (1) page blanche, (1) f. blanc. Tache brune sur le premier plat.

SECONDE ÉDITION, en fait remise en vente de l'édition originale parue en 1630 chez Anthoine Robinot, avec un nouveau titre à la date de 1638. Elle est illustrée de 79 FIGURES sur bois, quelques-unes géométriques, la plupart narratives, certaines à caractère nettement emblématique. Cet ouvrage est un commentaire des "Récréations mathématiques" publiées à Pont-à-Mousson en 1624 sous le pseudonyme de H. Van Etten [Jean Leurechon]. La troisième partie est entièrement nouvelle et contient «a collection of many pleasant and recreative inventions of fireworks including the manner of making all kinds of rockets, single and double, with their composition all represented by figures » (Philip). La quatrième partie contient les Notes de Denis HENRION. Claude MYDORGE (1585-1647), qui était l'ami de Descartes et l'aidait à fabriquer des instruments d'optique, enrichit de ses remarques le traité de Jean Leurechon (1591-1670), l'un des premiers en langue française. Les récréations sont présentées sous forme de problème dont l'énoncé doit exciter la curiosité du lecteur : "Représenter en une chambre close tout ce qui se passe par dehors", par exemple. « A friend of Descartes and an eminent geometer, Mydorge was also well versed in optics. He possessed a lively curiosity and was open to all the new ideas of his age. Like Fermat, he belonged to that elite group of seventeenth-century scientists who pursued science as amateurs but nevertheless made contributions of the greatest importance to one or more fields of knowledge » (Biographical dictionary of mathematicians, T. III, pages 1770-71). Ex-dono manuscrit à l'encre noire en queue de la page de titre : « A Jacques Fleury et a ses amis ». ("Biographical dictionary of mathematicians", III, 1770-71 - THORNDYKE, "Magic and experimental Science", VII, 593 - DE BACKER et SOMMERVOGEL, IV, 1757 - PHILIP, "Fireworks Books", M 210-1). BEL EXEMPLAIRE dans sa reliure en vélin d'origine. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

NEANDER (Jean).

TRAICTÉ DU TABAC, ou nicotiane, panacée, petun: autrement herbe à la reyne, avec sa préparation et son usage, pour la plus part des indispositions du corps humain, ensemble les diverses façons de le falsifier, et les marques pour le recognoistre.

1626 Lyon, Barthelemy Vincent, 1626. Petit in-8 (115 X 179) vélin souple à coutures apparentes, titre calligraphié au dos à l'encre noire (reliure de l'époque); (4) ff. dont titre, 342 pages, (1) f., (7) planches dépliantes [et] 313 pages, (1) page et (2) ff.. Petites restaurations à la reliure et à la page de titre.

PREMIÈRE ÉDITION FRANÇAISE. Elle est illustrée de 9 FIGURES sur cuivre dont sept hors-texte dépliants et deux à pleine page. Une édition hollandaise en latin a paru à Leyde en 1622 et 1626. Ouvrage bien complet de l'importante partie intitulée "Discours sur la Thériaque et ingrediens d'icelle" par L. Catalan. «This medical-surgical-pharmaceutical description of tobbaco by a famous Dutch physician was a popular compendium of information relating to the "scientific" methods of preparing and using tobacco "for all the ailments of the human body." It contains nine engravings of the plant and its cultivation, pipes, etc. Among these are two, the earliest published, of the Persian water-pipe, the Kalian.» (Jérôme E. Brooks, "The Collection of George Arents Jr", n°84 et n°89abc). AGRÉABLE EXEMPLAIRE en vélin d'époque. PLEASANT COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

OZANAM (Jacques).

RÉCRÉATIONS MATHÉMATIQUES ET PHYSIQUES, qui contiennent plusieurs problèmes d'Arithmétique, de Géométrie, d'Optique, de Gnomonique, de Cosmographie, de Mécanique, de Pyrotechnie, et de Physique. Avec un Traité nouveau des Horloges Élémentaires.

1694 Paris, Jombert, 1694. Deux volumes petit in-8 (132 X 195) veau fauve marbré, dos cinq nerfs, caissons dorés aux petits fers, large dentelle dorée en queue, pièce de titre maroquin rouge, tomaison dorée, coupes et coiffes filetées, tranches jaspées (reliure de l'époque). Tome I : (16) ff. de titre, préface et table des problèmes, 400 pages, 42/44 planches hors-texte (manquent les planches n°14 et 15) ; Tome II : (8) ff. de titre, préface et table des problèmes, 303 pages, 20 planches hors-texte (n°45 à 64) - (4) ff. de titre, préface et table des chapitres, 163 pages, (1) page d'extrait du privilège du roi, 20 planches hors-texte, (2) ff. de catalogue de la Librairie Jombert. Coiffe supérieure des deux tomes manquante, quelques cernes de mouillure dans la marge de plusieurs feuillets, sans gravité ni altération de la qualité du papier. Ex-libris tampon encré "P. GABENT" sur le premier feuillet blanc des deux tomes. JOINT une copie en fac-similé des deux planches manquantes.

ÉDITION ORIGINALE du plus célèbre traité français ancien sur la prestidigitation, les effets spéciaux, la physique amusante et les machines curieuses. Elle comporte 62/64 PLANCHES gravées hors-texte (les planches 14 et 15 manquent, mais une copie en fac-similé de ces planches est jointe à l'exemplaire). L'ouvrage apporte une approche ludique des mathématiques à travers nombre de problèmes distrayants et techniques nouvelles de calcul tels la « multiplication par les doigts ». Elle comporte un "Traité des horloges élémentaires" de Domenico MARTINELLI, une longue dissertation sur les lampes perpétuelles et surtout des « tours de gibecière » (tours de prestidigitation). Le "problème 21" du second tome des "Récréations", «Construire un Carosse, dans lequel on se puisse conduire soi-même là où l'on voudra, sans aucuns Chevaux » décrit un mode de locomotion qui préfigure l'automobile : derrière le conducteur, qui tient dans ses mains les rênes, se tient debout un valet qui actionne avec les pieds deux planches montées sur ressort, donnant ainsi l'impulsion au chariot. (Plantureux, "Ouvrages sur la vanité des sciences, la pluralité des mondes et la passion du jeu", n°103 - "Biographical dictionary of mathematicians", T. IV, pp. 1895-96). AGRÉABLE EXEMPLAIRE, conservé dans sa reliure en veau de l'époque. PLEASANT COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

PASQUIER (Etienne).

LES RECHERCHES DE LA FRANCE, d'Estienne Pasquier. Augmentees par l'Autheur en ceste derniere Edition, de plusieurs beaux placards & passages, & de dix Chapitres entiers : dont le contenu se void au feuillet suivant.

1617 Paris, Laurent Sonnius, 1617. Fort volume in-quarto relié demi-basane marbrée, dos quatre larges nerfs ornés de hachures dorées, compartiments ornés, pièce de titre rouge (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, titre, (20) pages de "Table des Chapitres", portrait gravé par Thomas de Leu, 994 pages, (107) pages de "Table des matières" et 1 page d'"Extraict du Privilege du Roy". Traces de mouillures anciennes à une dizaine de feuillets de la table des matières, habiles restaurations à la reliure.

PREMIÈRE ÉDITION POSTHUME, reprenant celle de 1611, qui était la première édition complète. Les "Recherches de la France" constituent une première tentative d'histoire scientifique, débarrassée du carcan des références mythiques ou théologiques. OUVRAGE PRÉCIEUX, tant pour l'histoire, que pour l'histoire des institutions de France, la linguistique et l'étymologie. (Brunet, IV, 407). «Ni synthèse, ni reconstitution chronologique, l'ouvrage est une somme de points de détail et de réflexions personnelles à l'instar des "Essais" - un prototype en quelque sorte, car le premier Livre des "Recherches" parut dès 1560. Evocation de telle figure historique, analyse de tel dicton, origine de telle coutume, histoire de la Pléiade et des combats pour la langue française, etc. Avec, en toile de fond, une préoccupation quasi obsessionnelle ; la réhabilitation des "anciennetez" gauloises, la défense et l'illustration de la langue et des traditions nationales. [...] Oeuvre surgie d'une époque de crise nationale aiguë [...], les "Recherches" entendent réconcilier un peuple avec son terroir, la nation avec le sol qui l'a formée. Entreprise réaliste, s'il en fut, où l'école positiviste du siècle dernier s'est reconnue » (Fr. Lestringant). AGRÉABLE EXEMPLAIRE. GOOD COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

REMIGIO FIORENTINO (Remigi Nannini, dit).

EPISTOLE, ET EVANGELII, che si leggono tutto l'anno alle Messe, secondo l'Uso della S. Romana Chiesa, & ordine del Messale riformato. Tradotti in lingua Toscana dal molto R. P. M. Remigio Fiorentino dell' Ordine de' Predicatori. [etc.].

1614 Venetia [Venise], Appresso Nicolo Misserini, 1614. Petit in-quarto (174 X 233) vélin rigide à petits rabats, dos quatre nerfs (reliure de l'époque) ; (3) ff. blancs, titre, (11) ff., 496 pp. & relié à la suite 44 pp. ("Sermoni sopra l'Oratione"), (3) ff. blancs. Petite restauration au dos. Manque la pièce de titre.

JOLIE EDITION imprimée à Venise de ces épîtres et évangiles tirés du Nouveau Testament, en langue toscane. Cet ouvrage, dont le texte a été publié pour la première fois en 1567 sur les presses de Giolito, a fait l'objet de plusieurs éditions jusqu'en 1658. Bien qu'il fut d'un usage commun et constant chez toutes les personnes pieuses d'Italie, ce livre qui connut un véritable succès est peu fréquent, quelque soit l'édition. Il est d'autant plus rare en bel état, car comme tous les ouvrages de piété, il était souvent lu et manié. Abondamment illustré par Francesco Valegio et Catarino Doino, il contient 63 GRAVURES hors-texte à pleine page et un titre gravé. DOUZE BOIS dans le texte représentent les douze mois de l'année. Francesco VALESIO, peintre, graveur au burin, dessinateur et marchand d'objets d'art, est né à Bologne vers 1560. On cite de lui un certain nombre de planches pour l'illustration de livres, notamment une suite d'ermites pour "Illustrium Anachoretorum Elogio", du moine bénédictin Jacobus Cavacius, publié à Venise en 1612. Catarino DOINO, graveur italien, travailla à Venise et fut surtout éditeur. Le frère prêcheur florentin Remigi NANNINI (1521-1580), dit Rémy Florentin, théologien et polygraphe, a laissé une oeuvre poétique abondante et divers écrits de piété ou de vulgarisation religieuse. Il fut chargé par le Pape Pie V de superviser l'impression de la Somme de St Thomas d'Aquin, d'après des manuscrits du Vatican. BEL EXEMPLAIRE dans sa reliure d'origine en vélin. (MICHEL, Répertoire des ouvrages imprimés en langue italienne au XVIIe siècle, 19-20. – Vacant, Dictionnaire de théologie catholique, 22). NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

SALOMON - GEIER (Martin).

PROVERBIA REGUM SAPIENTISSIMI SALOMONIS, cum cura enucleata a Martino Geiero, [etc.].

1653 Lipsiae [Leipzig], Impensis Haered. Henningi Grosfii, Literis Friderici Lanckisii Exscribebat, Chriftophorus Cellarius, Anno M.DC.LIII [1653]. Fort in-8 (170 X 200) vélin rigide, titre manuscrit, filets et fleurons à froid au dos, tranches teintées (reliure de l'époque) ; (2), faux-titre, titre allégorique gravé, titre imprimé en rouge et noir, 6 pages non chiffrées (préface), 1724 pages, 22 pages non chiffrées (Index Ebraicus, index rerum & errata), (2). Petite fente de deux centimètres en queue du mors supérieur.

BONNE EDITION réalisée par le théologien luthérien allemand Martin GEIER (1614-1680). BEL EXEMPLAIRE, dans sa fraîche reliure en vélin de l'époque. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

SATYRE MÉNIPPÉE.

SATYRE MÉNIPPÉE de la vertu, du Catholicon d'Espagne et de la tenue des Etats de Paris.

1699 A Ratisbonne, Chez Mathias Kerner, 1699. Fort volume in-12 (107 X 158) basane brune, dos cinq nerfs, caissons dorés ornés d'un fleuron central et de fers d'angle, coiffes et coupes ornées, tranches jaspées en rouge (reliure de l'époque) ; (2) ff. blancs, titre imprimé en rouge et noir, (2) ff. d'avertissement du libraire, 735 pages, (1) ff. blanc. Petit manque dans l'angle supérieur du premier feuillet blanc, cerne clair allant s'atténuant aux sept premiers feuillets, intéressante note manuscrite (11 lignes) ancienne concernant l'ouvrage à la fin de l'avertissement.

« NOUVELLE EDITION, imprimée sur celle de 1696, corrigée et augmentée d'une suite de nouvelles remarques sur tout l'ouvrage, pour l'intelligence des endroits les plus difficiles » (sous-titre). Edition due à Le Duchat, illustrée de TROIS PLANCHES GRAVÉES, dont une dépliante représentant "La procession de la Ligue". Célèbre pamphlet politique du XVIe siècle, dirigé contre la Ligue, la "Satyre Ménippée" fut publiée pour la première fois en 1594. Ses auteurs sont P. Pithou, Jean Passerai, Gilles Durand, Nicolas Rupin, Florent Chrestien, Jacques Gillot et P. Le Roy. Elle est composée de quatre parties, qui forment autant de pamphlets différents : le "Catholicon d'Espagne" ; la "Farce des Estats de la Ligue" ; diverses pièces de poésies satiriques; enfin l'"Explication du Higuiero d'infierno". Les auteurs, tous forts érudits, avaient dans l'antiquité des modèles qu'ils ont suivis, et pour le fond et pour la forme. A la fois comédie, pamphlet et coup d'Etat, cette satire fraye la route à Henri IV vers le trône ; elle met au grand jour les prétentions de la Ligue, ses intentions secrètes, ses folies, ses crimes. Elle ne se contente pas de disserter ou de parodier, elle fait agir et vivre cette grande conspiration. Irrésistible satire, burlesque, populaire, fine et profonde, elle mêle vers légers, épigrammes piquantes, pages éloquentes, comiques parodies ; tableau chargé, mais réel, des moeurs de l'époque, elle en est le plus curieux monument. Les politiques, les historiens, les gens de goût la consultent encore. Les plus jolis vers de la fin du XVIe siècle s'y trouvent semés. (Grand Larousse du XIXe, Tome XI, 32-2). BEL EXEMPLAIRE, d'une grande fraicheur, dans sa reliure d'époque, intacte. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

SCULTET (Jean) - SCULTETUS (Johannes).

L'ARCENAL DE CHIRURGIE.

1675 Lyon, Antoine Cellier, 1675. Petit in-quarto (177 X 230 mm) veau brun marbré, triple encadrement de filet à froid sur les plats, dos quatre nerfs, caissons dorés ornés d'un fleuron et fers d'angle dorés, titre doré, tranches mouchetées en rouge (reliure moderne, à l'imitation) ; (10) ff. dont titre-frontispice gravé et titre en rouge et noir, 381/385 pages, (1) page et 12 ff. de tables et errata. Petit manque dans l'angle inférieur droit et petite tache brune dans la marge latérale du feuillet de titre, mouillure dans la partie supérieure du corps de l'ouvrage, quelques rousseurs et feuillets roussis, petite tache brune dans la marge supérieure des pages 183 à 200, déchirure restaurée sans manque pages 57/58 et 339/340.

SECOND TIRAGE de la PREMIÈRE TRADUCTION FRANÇAISE réalisée par François Deboze ; il est identique au premier tirage paru à Lyon chez le même éditeur en 1672 (achevé d'imprimer à la date du 4 mars 1672). L'édition originale parue initialement en latin à Ulm en 1655 d'après le manuscrit intitulé "Armamentarium chirurgicum", est de toute rareté. "L'Arcenal de chirurgie" constitue le PREMIER OUVRAGE ENTIÈREMENT CONSACRÉ À L'INSTRUMENTATION DES PRATICIENS, le traducteur François Deboze expliquant le titre de la façon suivante : «Ainsi l'auteur a-t-il intitulé son livre parce que, comme dans les arsenaux, vous pouvez trouver ici des armes chirurgicales, et pour résister aux maladies, et pour combattre celles qui ne veulent céder à la diète, ni à la pharmacie, en quelque partie du corps qu'il faille travailler ». Cette édition lyonnaise de 1675 contient un beau TITRE-FRONTISPICE gravé, les grandes ARMES gravées du dédicataire de cette édition (Camille de Neufville de Villeroy, archevêque et comte de Lyon) et 47/49 GRAVURES en taille-douce à pleine page, dont 47 numérotées de I à XLVI (la planche 22 est en double, reproduite pages 52 et 54) et 2 PLANCHES d'un MONSTRE-ENFANT aux pages 381/382. MANQUENT QUATRE FEUILLETS (pages 179 à 182 et pages 203 à 206) qui contiennent les gravures XL et XLII. Johannes SCULTETUS (1595-1645), chirurgien allemand, est considéré comme l'un des médecins-chirurgiens les plus importants de son époque et le véritable restaurateur de la chirurgie en Allemagne. Célèbre par son habileté, sa hardiesse et son esprit d'invention, Scultet a créé de nombreux instruments chirurgicaux, dont des crochets et strippers pour la phlébectomie et des appareils pour les fractures. Il a donné son nom à un bandage, appareil amovible composé de bandelettes séparées, de coussins, de balles d'avoine et de lacs, que l'on utilisait naguère pour la contention des fractures de jambes. (Créhange, 115 - Garrison-Morton, 5571, pour l'édition latine de 1655, «Scultetus is famous for his illustrations of surgical procedures and instruments. » - Hahn, 241) BON EXEMPLAIRE de cet ouvrage rare, malheureusement INCOMPLET de QUATRE FEUILLETS contenant deux gravures, conservé dans un bon pastiche moderne de reliure du XVIIème siècle. GOOD COPY preserved in a nice modern bookbinding in the style of a XVIIe's one ; unfortunatly FOUR LEAVES, containing two ungravings, ARE MISSING. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

VALERIAN (Ian Pierus) - MONTLYART (I. de).

LES HIEROGLYPHIQUES de Ian-Pierre Valerian vulgairement nommé Pierius. Autrement Commentaires des Lettres et Figures sacrées des Egyptiens et autres Nations. Oeuvre reduicte en cinquante huict Livres, auxquels sont adjoincts deux autres de Coelius Curio, touchant ce qui est signifié par les diverses effigies, et pourtraicts des Dieux, et des Hommes. Nouvellement donnez aux François, par I. de Montlyart. Avec un indice tres-ample.

1615 Lyon, Frellon, 1615. In-folio (240 X 358 mm) veau brun, double filet doré encadrant les plats, dos six nerfs, compartiments ornés d'un fleuron doré losangé, dentelle dorée en queue et tête, titre doré, tranches jaspées en rouge (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, (21) ff. de titre illustré, faux-titre, portrait, dédicace à Anne de Levy, extrait du privilège et table des chapitres, 807 pages, (37) ff., (1) f. blanc. Reliure habilement restaurée, petits cernes de mouillure très claire en marge de certains feuillets. Ex-libris manuscrit à l'encre brune sur le premier feuillet blanc : «Ex Bibliotheca / Francisci Cadot advocati / 1645 », et signature autographe à l'encre brune «G.[uilhem ?] Ader » sur le titre et en queue de la page 807.

PREMIÈRE ÉDITION de la traduction française de Jean de Montlyard. Elle succède à la traduction de Gabriel Chappuis publiée également à Lyon en 1576. Cette belle édition lyonnaise de Paul Frellon est «très recherchée, avec un frontispice gravé par Leonard Gaultier, un portrait et de très nombreuses figures hiéroglyphiques et emblématiques gravées sur bois » (Caillet). L'humaniste Jean-Pierre VALERIAN (1475-1558) a publié pour la première fois cet ouvrage, rédigé en latin, à Bâle, en 1556. Il y traite des symboles et emblèmes qui étaient dessinés dans les hiéroglyphes et rassemble sur chacun tout ce que l'on pourrait trouver chez les auteurs anciens de relatif à l'histoire naturelle, à la physique et aux phénomènes de la nature, caché sous ces ingénieuses figures. Il constitue ainsi, les 280 GRAVURES sur bois étant autant de clefs d'interprétation des figures hiéroglyphiques et emblématiques alors représentées dans les arts, le MONUMENT DE LA SYMBOLIQUE ET DE L'ICONOGRAPHIE ARTISTIQUE DE LA RENAISSANCE. On trouve également dans cet ouvrage la représentation de la symbolique des nombres exprimés par la position des doigts de la main : ce code a notamment été utilisé par le peintre Philippe de Champaigne (1602-1674) qui possédait cette édition lyonnaise de 1615. (Caillet, 10980 - Dorbon, 5036 pour l'édition latine vénitienne de 1604 - Adams, "Bibl. of french emblem books", 582). BEL EXEMPLAIRE conservé dans sa reliure d'époque. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

VIDEL (Louis).

HISTOIRE DE LA VIE DU CONNESTABLE DE LESDIGUIERES, contenant toutes ses Actions, depuis sa Naissance, jusques à sa Mort. Avec plusieurs choses Memorables, servant à l'intelligence de l'Histoire Generale. Le tout fidellement recueilli par Louis Videl, secretaire dudit Connestable.

1638 Paris, Pierre Rocolet, 1638. In-folio (290 X 421) veau brun marbré, encadrement de double filet doré sur les plats, dos six nerfs, caissons dorés ornés à la grotesque, roulettes dorées en queue et tête, titre doré, tranches mouchetées (reliure de l'époque) ; (19) ff. de titre imprimé en rouge et noir, épître au cardinal de Richelieu, éloge du connétable, épigramme, avant-propos, privilège et table des chapitres, (1) portrait gravé, 478 pages, (1) f. d'épitaphe et (26) ff. de table des matières. Mors, coiffes, coins et caisson supérieur du dos restaurés. Ex-libris manuscrit ancien à l'encre brune "Despaigne" en tête du feuillet de titre.

ÉDITION ORIGINALE contenant un MAGNIFIQUE PORTRAIT allégorique du duc de Lesdiguières, gravé par Huret d'après une peinture de Daniel Dumonstier (1574-1646). Ce portrait contient dans la partie inférieure trois vignettes légendées qui représentent des faits d'armes du connétable (Forteresse d'Exilles - Bataille de Pontcharra - Fort Barraux). La page de titre, imprimée en rouge et noir, contient la belle marque gravée de l'imprimeur et éditeur parisien Pierre Rocolet. Le connétable François de Bonne, duc de Lesdiguières (1543-1626), militaire français, maréchal de France, est une personnalité marquante du Dauphiné. Louis VIDEL (1598-1675), historien dauphinois, se trouvait en 1617 en Piémont, au moment du siège de Verceil par les Espagnols, lorqu'il fut mis en rapport avec Lesdiguières, dont il devint le secrétaire, et, par la suite, l'historiographe. Ces fonctions, dit Rochas, étaient, à ce qu'il paraît, fort pénibles. Les secrétaires de Lesdiguières le suivaient dans toutes ses expéditions et même dans les reconnaissances militaires. (Cioranescu, 66439 - Brunet, V, 1183 - "Grand Larousse du XIXe", T. XV, 1003-3). SÉDUISANT EXEMPLAIRE conservé dans sa solide reliure de l'époque, au corps d'ouvrage en bel état. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.